Le XV de France fin prêt pour le Mondial, après une probante victoire au Pays de Galles

RUGBY Les Bleus infligent une rouste sévère mais juste (34-7) au Millenium de Cardiff...

S.A

— 

La France a infligé une rouste (34-7) au Pays de Galles dimanche 26 août 2007. Ici Mark Jones taclé par Fabien Pelous.
La France a infligé une rouste (34-7) au Pays de Galles dimanche 26 août 2007. Ici Mark Jones taclé par Fabien Pelous. — Reuters
De bonne augure. Le XV de France a battu dimanche le pays de Galles 34 à 7. Une rouste tranquille qui vient bien ponctué la série de matchs de préparation des Bleus avant la Coupe du monde de rugby à domicile. Sur la pelouse du Millenium de Cardiff, les gars de Bernard Laporte ont une nouvelle fois infligé à leurs adversaires une leçon de défense.

Thion, Heymans et Beauxis très bons

Seul Hook est parvenu à transpercer le rideau tricolore, juste avant la mi-temps. Auparavant, Thion (très bon) et Mignoni (excellent à la baguette) avait contribué à plier le match. Aux citrons, la France menait déjà 17-7. Efficace à la relance, grâce à un Heymans dont la prestation pourrait empêcher Poitrenaud de dormir, les Coqs ont assuré la gagne à la 57e, avec un essai de Rougerie, tranchant toute l'après-midi. Animé par un Lionel Beauxis très en jambe, le jeu d'attaque aura toutefois souvent pêché dans la finition. Sébastien Bruno paracheva donc la supprématie bleue par un essai en force sur la sirène finale.

Dominateur dans tous les secteurs du jeu, surtout en mêlée, le XV français n'aura donc pas plus souffert face aux feu-follets gallois que devant les massifs anglais. Mais il faut savoir prudence garder, tant l'opposition n'a pas été à la hauteur des Bleus. En revanche, les résultats décevants de l'Argentine (faible victoire 36-8 face à la... Belgique) et de l'Irlande (succès volé sur le fil contre l'Italie 23-20) situent la France en tête des pronostics, à l'issue des matchs amicaux. Mais désormais, c'est la Coupe du monde qui commence...

Retrouvez le film de la rencontre (en commençant par le bas de l'écran)

79e: Une pénalité transformée en penaltouche offre une dernière occase pour les Bleus. A l'ancienne, Bruno redouble avec les gros et conclut en force la domination tricolore, obtenant sur la sirène le point de bonus virtuel. Elissalde transforme. 34-7 pour la France. Et fin du match.

76e:
Encore une belle relance d'Heymans, depuis ses 40m, après le dégagement gallois. Perso, je le trouve plus à l'aise que Poitrenaud. Les Bleux récupèrent une mêlée à 30m. Elissalde combine derrière son pack, mais le résultat est un peu brouillon.

75e:
Un grand coup de tatane de Traille renvoit les Rouges dans lers 22. Jauzion et Beauxis ont suivi et font connaître l'enfer à l'arrière Morgan. Mêlée à 30m. Gareth Thomas reste allongé sur le bord de la touche, visiblement groggy. Il sort sur civière, ce qui inquiète un brin le Millenium.

73e:
Les Gallois veulent réduire la marque et s'en donnent à cœur joie. Toujours le même principe: au ras, au large et retour au ras. Comme cela jusqu'aux 22 français et un départ de Sweeney, rentré en jeu. En face à face avec Heymans, il préfère glisser de contourner le 15 français.

70e:
Petit numéro d'Heymans sur ses 40m. Tour sur lui-même façon foot ricain et prise d'intervalle. Relai de Bruno qui s'inscrit à son tour au concours de chistera. Les Gallois se mettent à la faute. Mais Beauxis ripe et rate sa première pénalité du match, à 30m en coin.

68e:
Petite séance de Pick and go d'école, jusqu'aux 10m gallois. Traille s'échappe et envoie Clerc mourir à quelque dizaines de centimètres de la terre promise. Beauxis se fait piéger en position de 9 et se fait chiper la balle, dégagée en touche.

66e:
Jauzion expédie un coup de latte de seigneur! 60m plus loin, la balle meurt à 10 cm de la touche, à hauteur des 22. Thomas, recousu, n'a plus qu'à donner un lancer à Bruno. Hélas, on paume la balle sur la touche.

63e:
Traille remplace Skrela. La touche galloise fonctionne bien et le XV du Poireau obtient une pénalité face aux perches. Pas bégueules, les Gallois choisissent la touche. A 5m de la ligne, Peel lance au large grand côté, Shane Williams combine intérieur, et TRAILLE REVIENT BIEN. En-avant, comme un air de «déjà vu».

60e:
Dusautoir toujours aussi tranchant quand il part derrière sa mêlée. Beau mouvement derrière avec Rougerie sur le fil qui retrouve intérieur Heymans. Mais les Gallois savent défendre et renvoie les Tricolores sur leur 22.

57e:
Les Gallois s'installent à nos 40m. L'occase de voir ce bon vieux Colin Charvis, toujours aussi besogneux quand il s'agit de nettoyer au ras. La France gratte le ballon et se lance dans un concours de chisteras du plus bel effet. Mention spéciale pour celle de Beauxis en cloche. on se croirait à Hendaye!!!

55e: Les Rouges échouent à 3m de l'en-but tricolore. Un grand coup de tatane d'Heymans renvoit le cuir aux 50m. Rougerie arrive comme un boulet de canon auvergnat et joue «à Sochaux» jusqu'aux 22 adverses. Sur la touche, Rougerie s'intercale plein axe et Beauxis lui donne à hauteur. ESSAI!!! Et la France qui mène 27-7.

53e:
Poux remplace De Villiers. La touche s'est transformée en mêlée, introduction rouge, après une faute d'alignement de Dusautoir. Chandelle par dessus la cocotte. Heymans impec' à la retombée, sur les 40 français. Les Gallois récupérent et partent à l'abordage.

51e:
Le pack assure quiquille la sortie de balle. Coup de pied de mammouth de Beauxis, sauvé acrobatiquement par ce diable rouge de Shane Williams qui relan... ah non, l'arbitre se plante est donne une touche aux Bleus.

49e:
On est dans les 22 gallois. Heymans laisse échapper la balle et Morgan amorce un contre. Jonathan Thomas à l'aile se fait la belle. Sergio Betsen le découpe. S'en suit un cafouillage à hauteur des 40m français. Mêlée française après un en-avant rouge.

47e:
Et ça repart de plus belle pour les Bleus. Après un défi physique au sol, les Français partent au large et Betsen se fait manger la passe décisive par un Kevin Morgan limite en-avant volontaire.

45e:
BEAUXIS LA CLASSE! Un coup de pied de 40m excentré qui finit poteau du milieu. La France mène 20-7 et Dusautoir remplace Imanol.

44e:
Les Gallois perturbent le pack français, qui n'est plus souverain et perd son troisième ballon sur un maul mal embouché. Heureusement l'arbitre siffle une pénamlité pour un hors-jeu rouge.

43e:
Beau mouvement français. Rougerie en bout de la ligne, croise avec Imanol qui se croit sous la douche et transforme le cuir en savon. Récupération galloise et long dégagement. Gareth Thomas sort du terrain, les points de son arcade n'ont pas tenu.

42e:
On fixe au près de la mêlée. Chabal progresse moyennement, et on se fait piquer la balle par les Ruges, qui dégagent en touche à hauteur des 22.

41e:
C'est reparti, avec un renvoi français. Puis touche. Bon premier lancer de Bruno. Elissalde fait le show d'emblée. Feinte de passe, chistera. Et on rentre dans les 22.

Ça va redémarrer, avec trois changements chez les Coqs. Bruno à la place de Swarzewski, Pelous à la place de Thion et Elissalde à la place de Mignoni.

C'est la mi-temps. Pause pipi, pause clope et on se retrouve dans dix minutes...

40e:
Ultime attaque galloise, portée par le public du Millenium. Percée de Thomas, regroupement à 10m de la ligne. Ça repart au large et Hook met un coup de crochet exter' jusqu'à l'essai. Malgré le beau retour de Rougerie, l'ouvreur gallois inscrit le premier essai estival aux Français, là où les Anglais étaient restés muets. Hook transforme en coin. Le Pays-de-Galle revient 7-17. Et c'est la mi-temps.

39e:
Imanol fait admier ses qualités manuelles à la réception d'une dangereuse chandelle.

37e:
Comme d'hab', ça se termine par un contre français, où Rougerie s'illustre une nouvelle fois par sa robustesse. Dix mêtres en avançant avec deux Gallois (certes petits) sur le dos, c'est costaud! Aïe PSR (voir ci-dessous), Chabal reste au sol. Va-t-on faire un débat «Chabal colosse aux pieds d'argile» rien que pour t'énerver? Non, car «Caveman» se relève...

35e:
La défense française fait penser à celle du Grand Chelem 2002. Tout en coulissement, les Bleus donnent l'impression d'être toujours un de moins, mais finissent toujours à un de plus sur le râble de l'adversaire.

33e:
Nouvelle mêlée à 5 au pied des poteaux gallois. Les Rouges nous font le coup du tourniquet et volent le cuir, mais sur le dégagement, CONTRE FRANÇAIS ET MIGNONI QUI APLATIT! Beauxis comme à la parade. 17-0 pour la France.

32e:
Ah la puissance du pack français. Après avoir récupéré l'introduction, le grand 8 pousse et Remy Martin se faufile et aplatit sur la ligne. Williams glisse une mimine sous le ballon et re-vidéo. Et re-essai annulé.

30e:
Allez, on fait nos excuses à PSR (voir ci-dessous), car Chabal est au rencart. Défense agressive, récupération et la France part en contre. Jauzion envoie un coup de pied rasant à suivre pour Clerc, qui commet une boulette alors qu'il est dans l'en-but. La vidéo est cruelle. essai refusé. Et amenez de la magnesite à Clerc!

28e:
C'est du Pïerre Martinet en défense. IN-TRAI-TABLE!!! Les Rouges ont beau se déployer sur les exterieurs, la sérénité des gars de Laporte est impressionante. Attentiste jusqu'à un nouvel en-avant, les Bleus récupèrent l'ovoïde.

27e:
Heymans passe avec succès le premier test de la chandelle. Et se mange une marée rouge sur la tronche. Héroïque. Les Gallois se lancent à nouveau au large. Mais progressent maxi de 10m à chaque offensive.

25e:
Belle perforation galloise jusqu'à 5m de la ligne. Après trois renversements un peu vains, où Shane Williams n'aura fait que piétiner sans gagner un pouce. Chabal conlut la phase défensive par un planton. En-avant, circulez, y a rien à marquer...

23e:
Bataille de tranchée sur la ligne médiane. Gros défi physique, avec une succession de départ au ras gallois. Mister Barnes sanctionnent les Bleus (pas bien compris pourquoi). Hook se la raconte pas et préfère taper en pénaltouche.

21e: Nouvelle touche, cette fois bien lancée par Dimitri et bien captée par Chabal. Mais l'attaque est vendangée par Rougerie, aux 30m.

19e:
La touche dans les 22 rouges est pizzaïolée par Swarzewski. Mais la France récupèr le cuir sur la mêlée suivante. De Villiers reste au sol, sonné par l'entrée en mêlée de la première ligne galloise.

17e:
Rougerie reste quelques instants au sol, mais rien de grave. S'en suit une dure période pour Galles, qui recule de 30 mètres sous la pression française, avant de se débarrasser de la balle en touche.

15e:
Sur le renvoi, les Bleus relancent au large, sur l'intuition de Beauxis. Jauzion sur un pas décale Chabal... qui paume la balle au contact avec un Rouge.

13e:
ESSAI FRANÇAIS! Après une phase de jeu à 200 à l'heure, très bien orchestrée par Mignoni, la France va à Dame, grâce à la puissance de Thion. A noter, un beau décalage de Beauxis et une percée sublime de Swarzewski. Beauxis transforme. 10-0 pour la France

10e:
Après un malheureux passage à vide français, les Gallois gagnent une touche sur les 22 adverses. A nouveau du jeu au large, mais les Bleus ont mis les barbelés. ET THION SORT LE PREMIER GROS TAMPON DU MATCH!!!

8e:
Après une succession de touches puis mêlée (où la France domine), Heymans teste son coup de pied de belle manière et renvoit le Pays de Galles dans ses 22.

6e:
Les Gallois lancent leur premier mouvement au large. La défense bleue (qui joue en blanc) est solide.

4e:
Nouvelle combi lancée par Beauxis sur la ligne des 22 galloise. Belle croisée et Betsen pénètre plein axe. Martin Williams se croit en pupille et se couche sur le ballon. Pénalité, transformée par Beauxis, qui tape donc cet aprèm'. 3-0 pour la France

3e:
La première mêlée est bousculée par la poussée tricolore, mais les Rouges tiennent le coup et gagnent une touche.

2e:
C'est parti à fond, avec beaucoup de jeu au large pour les Bleus. Betsen nickel en relai, et Beauxis qui prend un bel intervalle. Hélas, en-avant à 10m de la ligne.

1e:
Coup d'envoi gallois récupéré par Rémy Martin. Etr première grosse percée d'Heymans.

Hymnes bien chantés, stade plein, ambiance pré-mondial assurée...

Le toit du Millenium Stadium de Cardiff est couvert. Pourtant il fait beau chez les Gallois, mais c'est la configuration Coupe du monde qui veut ça.
Fiche technique:

Temps frais (toit fermé)
Terrain bon
Spectateurs: 48.380
Arbitre: M. Barnes (ENG)

Les points

Pays de Galles: 1 essai Hook (40), transformation Hook

France: 4 essais Thion (13), Mignoni (33), Rougerie (57), Bruno (80), 4 transformations Beauxis (13, 33, 57), Elissalde (80), 2 pénalités Beauxis (4, 46)

Les équipes:

Pays de Galles:
Morgan (Parker 61) - M. Jones, Robinson, G. Thomas (cap.), S. Williams - (o) Hook (Sweeney 70), (o) Peel (Phillips 41) - M. Williams (Charvis 52), Popham, J. Thomas - A.W. Jones (James 63), Gough - Horsman (D. Jones 58, Rees 76), Rees (T.R. Thomas 46), D. Jones (G. Jenkins 41)

Entraîneur: Gareth Jenkins


France: Heymans - Rougerie (Dominici 73), Jauzion, Skrela (Traille 63), Clerc - (o) Beauxis, (m) Mignoni (Elissalde 41)- Martin, Harinordoquy (Dusautoir 47), Betsen (cap.) - Thion (Pelous 41), Chabal - De Villiers (Poux 54), Szarzewski (Bruno 41), Mas (De Villiers 75)

Entraîneur: Bernard Laporte