Guy Roux démissionne de Lens

RETRAITE L'entraîneur mythique du foot français s'avoue trop vieux pour la fonction...

S.A

— 

Malgré la non homologation de son contrat par la commission juridique de la Ligue (LFP), mercredi, Guy Roux était fidèle au poste et a dirigé tout à fait normalement l'entraînement du RC Lens (L1 de football) jeudi, tout en se montrant confiant pour la suite.
Malgré la non homologation de son contrat par la commission juridique de la Ligue (LFP), mercredi, Guy Roux était fidèle au poste et a dirigé tout à fait normalement l'entraînement du RC Lens (L1 de football) jeudi, tout en se montrant confiant pour la suite. — Philippe Huguen AFP

«Je n'ai plus la formidable "grinta" qui m'a permis de remporter tant de matches», a lâché Guy Roux samedi pour expliquer sa démission de son poste d'entraîneur de Lens. Une décision qui a résonné comme un coup de tonnerre sur la 5e journée de L1. Recrue la plus spectaculaire sur les bancs de Ligue 1 cet été, celui qu'on n'imaginait pas ailleurs qu'à Auxerre, qu'il a entraîné pendant 43 ans, ne s'y voyait pas non plus, finalement. «C’est plus honnête de ma part de partir. C’est sans doute la fin de ma carrière», a expliqué avec un brin de tristesse dans la voix Guy Roux.





Le départ plus que poussif du Racing n'est donc pour rien dans sa décision, puisque le sorcier boourguignon (né à Colmar) fait état d'une «impossibilité dans les moments décisifs de hausser le ton, non pas de la voix, mais hausser le ton moral de la psychologie qui fait la force d'un entraîneur». Autrement dit, Guy n'a plus l'envie d'avoir envie. Son témoignage sincère fait disparaître l'autre soupçon d'un départ pour cause de désaccrod contractuel en matière de sponsoring. Il y a trois semaines, Guy Roux aurait d'ailleurs déjà eu une petite alerte (lors du match contre le PSG).

Papin en successeur

«Ce qu’il y a à faire dans ces cas-là, c’est écouter, a dit Gervais Martel. Guy Roux est venu me voir, et il m’a expliqué pourquoi il ne pourrait pas continuer avec nous. C’est quelqu’un que je respecte beaucoup, et je le crois quand il me dit qu’il ne se sentait pas capable d’aller plus loin».

Le président du RCL a finalement confirmé, après l'avoir nié, la venue de Jean-Pierre Papin pour succéder à Guy Roux. Au cours d'une conférence de presse, le président a indiqué que JPP serait à la Gaillette lundi matin pour une présentation officielle en présence de son prédécesseur. L'ex-entraîneur lensois effectuera la transition avec son successeur, détaillera les forces de l'effectif et donnera des renseignements sur l'équipe de Berne que l'équipe affrontera jeudi en match retour du 2e tour préliminaire de la Coupe de l'UEFA. Le président lensois a en outre indiqué que le mercato n'était pas terminé pour Lens, précisant qu'«une à deux arrivées» sont encore programmées.


Et vous, qu'en pensez-vous? Départ digne et sincère ou ultime roublardise?