Brian O'Driscoll se blesse contre Bayonne

RUGBY Le centre irlandais a été victime d'un coup de poing lors d'un match pas si amical de préparation...

S.A

— 

Reuters
«Sur le plan du tempérament, les Irlandais conservent un caractère certain et ils ne sont pas forcément tombés sur des ingrats...» C'est en ces termes que le site internet de l'Aviron bayonnais rend compte du match «amical» de préparation entre l'Irlande et le club basque. «Le respect mutuel» entre les deux pays aura pourtant coûté à Brian O'Driscoll son sinus. Suite à une bonne mailloche à l'ancienne, le meilleur trois-quart centre du monde a récolté une mandale de premier choix de la part du deuxième ligne maori Mikaera Tewhata.

Résultat: le capitaine du XV du Trèfle souffre d'une fracture du sinus qui le privera du 1er match de l'Irlande au Mondial contre la Namibie le 9 septembre prochain. La blessure «n'est pas aussi grave que l'on pensait initialement, et ne nécessitera pas d'opération», a indiqué la Fédération irlandaise. La «générale» s'est produite vers la 60e minute d'un match remporté par les Celtes (remporté 42-6 par les Irlandais) et O'Driscoll a «une grosse entaille sous l'oeil droit et un oeil gonflé» (comme on peut l'admirer sur le site de la BBC).

«Il y a eu des coups bas»

L'entraîneur irlandais Eddie O'Sullivan a déploré un «match plus que physique, avec beaucoup d'incidents hors ballon. Il y a eu des coups bas, c'est dommage. On ne peut contrôler que notre jeu». Ben ouais, mais en même temps fallait pas décider de se frotter à l'Aviron et à ses fameux avants... Surtout quelques jours après une Feria de Bayonne déjà bien fêtée par les Basques (n'est-ce pas Many), expliquant le déficit de jeu des Bayonnais et leur retour aux «fondamentaux».

L'histoire pourrait enfin ne pas en rester là. Si l'équipe d'Irlande n'entend pas initier de plainte après l'incident (les images feraient de toute façon défaut, faute de retransmission télévisée du match), elle «accueillerait favorablement» une éventuelle enquête diligentée par les instances françaises du rugby. Une sanction pourrait alors être prise et priver le Top 14 du stade Jean Dauger et de son magnifique public...

Lapasset veut le rapport de l'arbitre

Le président de la Fédération française de rugby dit vouloir discuter de l'incident «dès demain (samedi) en bureau fédéral. Ca va aller vite, car je tiens absolument à ce que ce soit réglé vite». «Je me méfiais de ce genre d'incidents», a-t-il ajouté, avant de préciser: «Il y a une procédure disciplinaire que j'ai fait aprouver jeudi au comité exécutif de l'IRB qui prévoit la transmission des dossiers en cas de fait grave.»