Menace d'attentats: La Belgique ne cache pas son inquiétude pour la finale de la Coupe Davis

TENNIS La finale doit avoir lieu le week-end prochain à Gand, à 55 km de Bruxelles...

N.C.

— 

L'équipe de Belgique de Coupe Davis réunie autour du Saladier d'Argent, avant la finale contre la Grande-Bretagne, le 17 novembre 2015.
L'équipe de Belgique de Coupe Davis réunie autour du Saladier d'Argent, avant la finale contre la Grande-Bretagne, le 17 novembre 2015. — DAVID STOCKMAN / BELGA / AFP

Dans quelles conditions va se jouer la finale de la Coupe Davis, le week-end prochain, à Gand? La situation demeure extrêmement tendue à Bruxelles, où le niveau de menace 4, l’état d’alerte maximal, a été maintenu. Dimanche, les Britanniques ont d'ailleurs décidé de retarder leur arrivée en Belgique pour cette finale qui aura lieu à Gand, à 55 km de la capitale.

«Il serait naïf de dire que nous ne sommes pas inquiets. Nous suivons les événements heure après heure, a reconnu Gijs Kooken, le président de la Fédération belge de tennis, au journal La Libre. Le gouvernement devrait nous exposer ses recommandations dans les prochains jours. De notre côté, on avance car le boulot ne manque pas.»

>> A lire aussi: Cinq nouvelles interpellations à Bruxelles et Liège

Près de 12.500 spectateurs sont attendus à partir de vendredi à Gand pour la deuxième finale de Coupe Davis de l'histoire de la Belgique. «Aujourd’hui, nous n’avons pas reçu un mot négatif ou un doute. Nous ne prendrons pas le moindre risque avec la vie des supporters», a ajouté Gijs Kooken.

De son côté, l’équipe de Grande-Bretagne, emmenée par Andy Murray, tentera de remporter la compétition pour la première fois depuis 1936. Cela vaut bien quelques exercices physiques, en attendant de savoir comment va se dérouler cette rencontre.