Menaces d'attentats: Dix perquisitions et seize arrestations en Belgique mais Salah Abdeslam reste introuvable

TERRORISME Ni armes, ni explosifs n’ont été trouvés lors des vastes opérations de police menées dans la nuit de dimanche à lundi…

20 Minutes avec AFP

— 

Opération de police à Molenbeek, en Belgique, le 16 novembre 2015.
Opération de police à Molenbeek, en Belgique, le 16 novembre 2015. — JOHN THYS / AFP

Mais où se trouve Salah Abdeslam ? Plus d’une semaine après les attentats de Paris qui ont tué 130 personnes, le principal suspect court toujours. Dimanche soir, un vaste coup de filet en Belgique n’a pas permis de mettre la main sur Salah Abdeslam, suspect qui a joué un rôle clé dans les attaques de Paris et reste introuvable depuis. Seize suspects ont toutefois été interpellés.

« Le nommé Salah Abdeslam n’a pas été intercepté lors des perquisitions » conduites dans six communes de l’agglomération bruxelloise et à Charleroi (sud de la Belgique), a annoncé le parquet fédéral lors d’une conférence de presse dans la nuit de dimanche à lundi.

Dans un Bruxelles barricadé et quasiment à l’arrêt, la police a procédé à 19 perquisitions. « Ni arme, ni explosifs n’ont été découverts », mais la police a mis la main sur 16 personnes dont le sort devrait être connu lundi.

>> Attentats à Paris Qui sont les 20 personnes mises en cause dans l'enquête?

Parmi elles, lors d’une descente dans un snack-bar de Molenbeek-Saint-Jean, réputé fief jihadiste, un individu a été blessé par des policiers qui ont tiré lorsqu’il a dirigé sa voiture dans leur direction, selon le parquet. L’homme a été arrêté mais il est impossible à ce stade de dire s’il y a un lien entre cet incident et l’enquête antiterroriste en cours.

En milieu de nuit, les communes de Molenbeek et Schaerbeek, où se sont notamment déroulées les opérations, avaient retrouvé leur calme, ont constaté des journalistes de l’AFP.