Sepp Blatter: «J'étais tout près de mourir, oui», raconte-t-il à la télévision suisse

FOOTBALL Le président démissionaire de la Fifa a fait un gros malaise au début du mois de novembre...

N.C.

— 

Sepp Blatter, le président de la Fifa, le 28 mai 2015, à Zurich.
Sepp Blatter, le président de la Fifa, le 28 mai 2015, à Zurich. — FABRICE COFFRINI / AFP

Le malaise « dû au stress » de Sepp Blatter au début du mois de novembre n’était en fait pas si anodin. Le président démissionnaire et suspendu de la Fifa, 79 ans, a été hospitalisé pendant deux semaines, avant de sortir le 12 novembre « en très bonne forme », selon son porte-parole Klaus Stoehlker. Mais il a bien failli y rester, comme il l’a raconté lors d’une interview accordée à la Radio Télévision Suisse (RTS) qui sera diffusée en intégralité mercredi.

>> Voir la vidéo de RTS en cliquant ici.

« Oui, j’étais tout près », a-t-il répondu lorsque la journaliste lui a demandé s’il avait failli mourir, évoquant ensuite « un signe » venu de son beau-fils. Sous haute tension depuis que le scandale de la Fifa a éclaté, Blatter a lutté pour s’en sortir. « Je n’ai jamais perdu conscience pendant les 48 heures pendant lesquelles j’étais entre les anges qui chantaient et le Diable qui mettait du feu, raconte-t-il de manière imagée. Ça m’a touché quand même. Si vous êtes forts psychiquement, vous pouvez résister mais à un moment donné le corps dit non. Trop, c’est trop. »

>> A lire aussi : Sepp Blatter prend la défense de Michel Platini… à sa manière

Sepp Blatter et Michel Platini ont été pour cette raison suspendus le 8 octobre par la commission d’éthique de la Fifa pour 90 jours. Leur appel devant la commission d’éthique a été rejeté la semaine dernière.