Sextape: Noël le Graët ne «croit pas» que l’affaire Benzema-Valbuena va nuire à l’image des Bleus

FOOTBALL Le président de la Fédération française a donné une interview au « Monde »…

B.V.

— 

Noël Le Graet, président de la Fédération française de football. 
Noël Le Graet, président de la Fédération française de football.  — SOLAL/SIPA

Il a suffisamment d’expérience pour assumer son flegme face à l’affaire de la sextape. Mais il y a quand même de quoi avaler son café-calva de travers en lisant l’interview donnée par Noël Le Graët au Monde, ce vendredi. Interrogé bien évidemment sur les conséquences de cette histoire sur le football français, l’Euro et l’équipe de France, le président de la Fédération a fait l’autruche à plusieurs reprises. « Cela tombe mal pour les deux joueurs, pas pour la Fédération, explique-t-il. Du côté de la FFF, tout est en place pour l’Euro. On aurait préféré se passer de cette affaire. Mais cela n’a pas de conséquences. Il n’y a aucun souci. »

Lui-même espère d’ailleurs que « ce dossier se termine bien » avec la justice. Même si d’ici là, le mal sera probablement fait pour l’image des Bleus. « Non, je ne crois pas, assure Le Graët. J’espère que cette affaire va se terminer. La vraie question est de savoir si Benzema est l’avant-centre type de l’équipe de France. On en reviendra vite au sport. » Avant d’ajouter, même si on ne voit pas le rapport : « Il y a deux millions de licenciés, évidemment qu’il y a des problèmes. On ne peut pas mettre un gendarme derrière chaque personne. »