Fifa: La défense de Blatter mise à mal par la commission d'éthique

FOOTBALL Sanctionné, le président de la Fifa affirme qu'il n'a pas été entendu par la commission d'éthique, ce qu'elle dément...

N.C. avec AFP

— 

Le président démissionnaire de la Fifa Sepp Blatter, le 20 juin  2015 à Zurich
Le président démissionnaire de la Fifa Sepp Blatter, le 20 juin 2015 à Zurich — FABRICE COFFRINI AFP

La stratégie de défense de Sepp Blatter vient d’en prendre un coup. Le président de la Fifa, suspendu de toute fonction pendant 90 jours jeudi, a décidé de faire appel de cette sanction car la commission d’éthique n’avait, selon lui, pas agi en bonne et due forme. Entre autres griefs, il lui reprochait de ne pas l’avoir entendu pour qu’il puisse se défendre.

>> A lire aussi : Comme Platini, Sepp Blatter fait appel de sa suspension

Mais la commission a répliqué ce vendredi. Selon un porte-parole joint par l’AFP, Sepp Blatter a bel et bien été entendu. Cela s’est même passé le 1er octobre. Par ailleurs, Michel Platini a lui aussi été entendu, à la même date, a précisé le porte-parole.

« Michel Platini a bien été entendu le 1er octobre par la chambre d’investigation de la commission d’éthique, mais il n’a pas été entendu ensuite par la chambre de jugement de cette même commission », a précisé l’entourage du dirigeant français.