Fifa: Michel Platini compte rester à la tête de l'UEFA et va faire appel de sa suspension

FOOTBALL Le président de l'UEFA contre-attaque après sa suspension provisoire de 90 jours...

B.V.

— 

Michel Platini, le 28 août 2015.
Michel Platini, le 28 août 2015. — VALERY HACHE / AFP
Michel Platini, président de l'UEFA et candidat à la présidence de la Fifa, a rejeté « dans leur intégralité les allégations » qui lui valent une suspension de 90 jours, qu'il qualifie de « farce », infligée par la commission d'éthique de la Fifa jeudi. Dénonçant le « libellé » de sa suspension indiquant « qu'un manquement au code d'éthique de la Fifa "semble avoir été commis" », Platini répète qu'il va se consacrer « à faire triompher (s)a bonne foi» et «à faire valoir (s)on bon droit devant les juridictions compétentes ».
 
Michel Platini a donc décidé de rester à la tête de l’UEFA. Suspendu 90 jours par le comité d’éthique de la Fifa en début de journée, le Français, soutenu par le comité exécutif de l’instance dirigeante du football européen, a décidé de faire appel de cette sanction. Dans un communiqué envoyé aux rédactions jeudi en fin d’après-midi, le « comex » assure qu’une réunion d’urgence entre les 54 fédérations européennes aura lieu le 15 octobre prochain.


>> A lire aussi : Le CIO réclame un « candidat extérieur de haute intégrité »

Le communiqué explique qu’il y a n’a pas de raison, pour l’instant, d'« invoquer l’article 29.5 des statuts UEFA voulant que le vice-président prenne la place du président et assume ses responsabilités en son absence […] parce que le comex est convaincu que le président va immédiatement faire toutes les démarches pour faire appel et prouver son innocence. » Avant de conclure d’une phrase lourde de sens : « Enfin, le comex tient à assurer à Michel Platini sa pleine confiance et son soutien le plus total ».