France-Espagne : Pour Hugo Lloris, «l’objectif est quand même de finir premiers du groupe»

FOOTBALL Le fait de ne disputer que des matchs amicaux ne doit rien changer à la motivation des Bleus selon leur capitaine…

Propos recueillis par Nicolas Camus

— 

Hugo Lloris plaisante à Antoine Griezmann, lors du rassemblement de l'équipe de France à Clairefontaine, le 1er septembre 2014.
Hugo Lloris plaisante à Antoine Griezmann, lors du rassemblement de l'équipe de France à Clairefontaine, le 1er septembre 2014. — FRANCK FIFE / AFP

Match amical, d’accord, mais match de prestige avant tout. Pour Hugo Lloris, la rencontre face à l’Espagne, jeudi soir, est à prendre très sérieux. La qualité de l'adversaire, les retrouvailles avec le public, la confirmation d'un Mondial réussi sont autant de raisons qui font dire au capitaine de l'équipe de France que lui et ses partenaires vont se présenter très motivés sur la pelouse du Stade de France.

Comment se motiver avec ces deux ans de matchs amicaux qui arrivent?

Déjà, c’est toujours un plaisir et une fierté d’être appelé en équipe nationale. Quand on dit matchs amicaux, on fait référence à des matchs qu’on peut prendre à la légère mais là ce n’est pas du tout le cas. De toute façon de notre côté on n’a pas le choix, on n’a que ça. A nous de nous fixer des objectifs sur ces deux ans. Finir premiers du groupe, même si ce sont des matchs amicaux, en est un.

La France est-elle favorite de ce match après les résultats de la Coupe du monde?

On ne se pose pas cette question. On prend ce match comme il vient, et c'est un match de prestige. Tout le monde a envie de participer à ce genre de rencontre, encore plus devant nos supporters. Pour la plupart on a eu une préparation décalée par rapport à nos coéquipiers en club, mais maintenant on a tous repris la compétition et on est prêts à faire les efforts.

Qu’atttendre de l’équpe de France sur ces deux matchs?

On va essayer d’être dans la continuité de ce qu’on a vu au Brésil, à savoir une équipe avec de l’engagement, de la qualité technique, du mouvement et une certaine solidité. On n’a pas eu beaucoup de temps pour préparer ce match, mais on a certains repères depuis quelques mois maintenant.