Ligue 1: L’OL n’est pas vraiment d’attaque

FOOTBALL Le club rhodanien n’a pas compensé les départs de Gomis et Briand…

Stephane Marteau

— 

Mohamed Yattara (à d.) a inscrit 2 buts en Ligue Europa, mais aucun en L1.
Mohamed Yattara (à d.) a inscrit 2 buts en Ligue Europa, mais aucun en L1. — ROMAIN LAFABREGUE/AFP

A Lyon, les supporters de l’OL croisent les doigts pour qu’Alexandre Lacazette reste en bonne santé. Car l’attaquant international, retenu en équipe de France pour affronter l’Espagne ce jeudi, porte sur ses épaules une grande partie des responsabilités offensives d’une équipe qui ne s’est pas renforcée durant le mercato pour compenser les départs de Bafétimbi Gomis et Jimmy Briand, auteurs de 129 buts en 404 matchs sous le maillot lyonnais.

Un trio inexpérimenté

Cette charge incombe à Mohamed Yattara (21 ans), Clinton N’Jie (21 ans) et Yassine Benzia (19 ans), des joueurs en devenir, tous internationaux, mais dont les prestations n’ont jusqu’à présent pas convaincu grand monde. «Vous me dites qu’il y a un problème d’attaquants alors qu’on a inscrit 12 buts», fait remarquer Jean-Michel Aulas qui oublie néanmoins de préciser que 6 ont été marqués lors de la double confrontation face aux modestes tchèques du Mlada Boleslav (4-1 et 2-1) et seulement 4 en autant de matchs de L1, dont 3 par le seul Lacazette. «Si nous n’avions pas confiance dans nos quatre attaquants, nous serions allés chercher quelqu’un malgré les difficultés économiques, affirme le président de l’OL. Nous avons examiné deux ou trois candidatures, mais cela aurait été contre-productif.»

Du nouveau au prochain mercato ?

Hubert Fournier était pourtant favorable à la venue d’un attaquant. «Nous voulions un renfort qualitatif et non quantitatif, souligne l’entraîneur de l’OL. Mais nous n’avons pas trouvé la perle rare parce que ça coûtait énormément d’argent.» «Recruter quelqu’un pour le mettre devant nos jeunes attaquants formés au club ne nous apparaissait pas judicieux, ajoute JMA. Nous voulons leur donner leur chance. C’est un choix stratégique.»

Yattara, Benzia et N’Jie, qui ne pèsent que 7 buts à l’OL, dont 3 inscrits cette saison face à Mlada Boleslav, ont donc une lourde responsabilité. Mais le club rhodanien n’écarte pas la possibilité d’engager un joker ou de recruter durant le mercato hivernal afin de palier une éventuelle blessure et/ou l’absence d’éléments qui pourraient être concernés par la CAN (17 janvier au 8 février au Maroc), comme le Guinéen Yattara ou le Camerounais N’Jie.