Taxe à 75%: Le président nantais Waldemar Kita critique Guingamp

R. B.

— 

Le président du FC Nantes Waldemar Kita.
Le président du FC Nantes Waldemar Kita. — F.Elsner / 20 Minutes

Guingamp remet en cause le principe d’une grève pour protester contre la mise en place de la taxe à 75%? Le président nantais Waldemar Kita réagit de manière très musclée. «Je suis un peu surpris. Je trouve ça choquant, indique le dirigeant au JDD. Mais vous savez, pendant la guerre, il y a beaucoup de gens qui se sont désolidarisés aussi…»

«Pendant la guerre, il y a beaucoup de gens qui se sont désolidarisés»

Prévue le week-end du 30 novembre, la grève des clubs de Ligue 1 et Ligue 2 a été remise en cause par le club breton vendredi. Dans un communiqué mis en ligne sur son site, l’En Avant Guingamp estimait «la forme prise par ce mouvement comme inadaptée.» «Le club appelle à la reprise d’un dialogue constructif avec les pouvoirs publics afin d’éviter un contre-sens économique, préjudiciable au final tant à l’Etat qu’aux clubs de football, à leurs supporters, et plus globalement à tous les amoureux du football», poursuivait le communiqué.

Président de Guingamp, Bertrand Desplat est également le gendre de Noël Le Graët, président de la Fédération française de football et ex-président du club breton. Le Graët, qui ne s’est pas affirmé contre le projet de taxe à 75%, a estimé, interrogé par ouestfrance.fr, que l’utilisation du terme grève pour ce mouvement était «stupide».