Rugby/Top 14: Pour Jean-Baptiste Poux, «six ou sept équipes peuvent prétendre au titre»

Propos recueillis par Marc Nouaux

— 

Jean-Baptiste Poux (à d.), le 9 mars 2013 sous le maillot du Stade Toulousain, qu'il a quitté cet été pour rejoindre Bordeaux-Bègles.
Jean-Baptiste Poux (à d.), le 9 mars 2013 sous le maillot du Stade Toulousain, qu'il a quitté cet été pour rejoindre Bordeaux-Bègles. — F. LANCELOT/ SIPA

Toulon, Clermont, Racing­-Metro, Toulouse, Castres, Montpellier… les prétendants au titre de champion de France ne manquent pas cette saison. Aujourd’hui à Bordeaux-Bègles après dix ans passés à Toulouse, Jean-Baptiste Poux, livre son sentiment sur une saison qui s’annonce très ouverte et qui démarre ce week-end.

Lorsque l’on voit comment se sont renforcées toutes les équipes, on se dit que ce Top 14 s’annonce comme le plus relevé de tous les temps non ?

C’est vrai que ça sera ouvert mais c’était déjà le cas la saison dernière. On n’attendait pas Castres pour le titre. Cette année, ça le sera encore plus.  Il y a six ou sept équipes qui peuvent prétendre au titre. En plus des traditionnels Toulon, Clermont et Toulouse, Castres a montré qu’il peut le faire et le Racing s’est aussi très bien renforcé. C’est vraiment difficile de choisir un favori. 

Toulon, qui a échoué en finale l’an dernier, semble encore plus fort aujourd’hui…

Oui, mais sur un match, on voit bien que tout est possible. Et puis, ils auront aussi la Coupe d’Europe à jouer. Cela aura son importance au moment des phases finales.

Vous connaissez bien le Stade Toulousain, y aura-t-il plus de pression après une saison sans titre ?

Bien sûr, le Stade aura à cœur de se redresser et d’aller de l’avant. Le discours, depuis le début de la saison, a changé. Il y aura plus de pression. Le Stade Toulousain fait partie de ces clubs, qui, s’ils n’ont rien gagné à la fin de la saison, doivent se remettre en question au niveau de l’effectif. L’an passé, c’était plutôt une saison de transition avec l’arrivée de pas mal de jeunes. Ils seront plus au point cette année.

Pensez-vous qu’une équipe comme Bordeaux-Bègles ou une autre puisse venir jouer les trouble-fêtes en haut de tableau?

Tant que la saison n’a pas vraiment commencé, c’est difficile à dire. Les matchs de préparation et les entraînements ne te permettent pas de savoir. L’an passé, on a vu Grenoble faire un super début avant de marquer un peu le pas. Mais si on pouvait faire la même saison que Grenoble, ce serait déjà bien. De toute façon, l’objectif ce sera soit la 6e place soit le maintien. Tout dépend si on démarre bien l’année.