Lyon : Miguel Lopes, un inconnu dans la maison lyonnaise

FOOTBALL Le latéral droit portugais devrait rejoindre l'OL...

A Lyon, Stéphane Marteau

— 

Le défenseur portugais du Sporting lisbonne, Miguel Lopes, (en bas), lors d'un match contre Porto, le 2 mars 2013 à Lisbonne.
Le défenseur portugais du Sporting lisbonne, Miguel Lopes, (en bas), lors d'un match contre Porto, le 2 mars 2013 à Lisbonne. — A.Franco/Sipa

Sur les réseaux sociaux, la question revient avec insistance. Qui est donc ce Miguel Lopes qui devrait s'engager dans les prochaines heures avec l'OL pour remplacer Anthony Reveillère au poste de latéral droit? Un choix qui interpelle car ce joueur n'était pas l'option numéro un du club lyonnais qui a longtemps privilégié la piste menant au sochalien Sébastien Corchia. Mais faute d'avoir trouvé un accord avec le club doubiste, l'OL s'est tourné vers une solution beaucoup moins onéreuse puisque le Sporting Portugal, exsangue financièrement, semble avoir accepté l'idée d'un prêt avec option d'achat. «La communauté portugaise est ravi que l'OL recrute un joueur portugais», nous a confié Pedro, licencié à l'AS Portugaise de Feyzin, un club évoluant en promotion d'excellence. Mais notre interlocuteur «n'en sait pas plus que ce (qu'il) lit dans les journaux» au sujet de Miguel Lopes, à ne pas confondre avec son frère jumeau, Nuno Miguel, défenseur à Beira Mar.

International portugais
Originaire de Lisbonne, Miguel Lopes (26 ans) est passé en 2005 par l'équipe réserve du Benfica. Mais c'est à Rio Ave, un club qu'il a contribué à faire monter en première division en 2008, qu'il s'est révélé. Un an plus tard, il signe un contrat de quatre ans en faveur du FC Porto où il n'a jamais réussi à s'imposer. Au point d'avoir été prêté ces trois dernières saisons au Betis Seville, alors en D2 espagnole, puis à Braga avant d'être transféré au Sporting Portugal lors du dernier mercato hivernal. Capable de dépanner sur le flanc gauche, sa polyvalence a incité Paulo Bento, le sélectionneur national, a le retenir pour l'Euro 2012 où il s'est contenté de cirer le banc. Son expérience internationale se résume donc à quatre matchs avec la Seleçao, à deux matchs de poules de Ligue des champions la saison dernière avec Porto et à une rencontre de Ligue Europa avec Braga en février 2012. «Souhaitons que ce soit une bonne surprise comme le fut Tiago», lance Pedro, en référence à l'ancien milieu relayeur, double champion de France avec l'OL en 2006 et 2007.