Mondial de hand: La marche était trop haute pour les Experts

HANDBALL L'équipe de France n'a jamais été en position de gagner son quart de finale...

A Saragosse, Julien Laloye
— 
Nikola Karabatic lors du quart de finale du championnat du monde de handball contre la Croatie le 23 janvier 2013.
Nikola Karabatic lors du quart de finale du championnat du monde de handball contre la Croatie le 23 janvier 2013. — JAVIER SORIANO / AFP

De notre envoyé spécial à Saragosse (Espagne)

Ce n’est pas comme si on ne l’avait pas vu venir, mais tout de même, le choc est rude. Quatorze ans que les Bleus n’avaient pas raté une seule fois leur rendez-vous avec le dernier carré d’un championnat du monde, et la série s’est arrêtée brutalement face à la Croatie mercredi à Saragosse (30-23). Le score, trop large pour mentir, comme le scénario du match, a malheureusement validé toutes les craintes exprimées à propos de l’équipe de France depuis dix jours.

>> Revivez le match en live comme-à-la-maison par ici

Non pas que les Bleus n’aient pas su hausser leur niveau de jeu par passages, mais par passages seulement, et jamais tous en même temps. Leur début de match, par exemple, a été bon, mais Alilovic a commencé par sortir parade sur parade. Résultat, les Croates ont toujours été devant, portés par l’immense Duvjnak (11-7 à la 21e, 18-14 à la 36e, 25-21 à la 50e) et ont pu jouer à leur rythme.

Malgré un Karabatic en-dedans (1 but), malgré un Abalo en échec au tir, malgré des coups de sifflets pas souvent favorables, les Tricolores ont eu le mérite de ne pas abdiquer, du moins pas avant les cinq dernières minutes. Mais ils n’ont jamais réussi à revenir à moins d’un but de la Croatie, et les poteaux si souvent rentrants ces dernières années ont cette fois été sortants.

Voilà, les Experts tels qu’on les a connus n’existent plus. Ce n’est pas pour autant qu’il faut tomber dans la critique facile, reprocher à certains d’avoir fait la compétition de trop, où se lamenter en pensant au futur de l’équipe de France. Admettre qu’il est peut-être temps de devenir un peu moins exigeant avec elle suffira.