BNP Paribas

Troubles Dys: Les entreprises s’adaptent grâce à de nouveaux outils

Handicap Avec les moyens actuels, souffrir d’un trouble Dys (dyslexie, dysorthographie, dyspraxie…) ne doit plus empêcher une personne d’intégrer une entreprise.

Nadège Folliot - 20 Minutes Production

— 

Les entreprises s'engagent pour permettre aux personnes atteintes de troubles Dys de s'épanouir au travail.
Les entreprises s'engagent pour permettre aux personnes atteintes de troubles Dys de s'épanouir au travail. — Getty Images

Dyslexiques, dysorthographiques, dyspraxiques, ceux qui sont touchés par un trouble Dys (troubles cognitifs et troubles des apprentissages qui en découlent) ne sont plus condamnés à tirer un trait sur la carrière de leur choix. Souvent grâce à leur mission handicap, les entreprises ouvrent aujourd’hui volontiers leurs portes à ces personnes dont le handicap est encore peu connu. Comment ? En mettant en place des outils adaptés pour compenser le trouble. C’est ce que fait notamment BNP Paribas.

« La communication écrite a une place importante dans les échanges avec nos clients internes et externes. Or les collaborateurs souffrant de dyslexie ou de dysorthographie éprouvent des difficultés à rédiger, explique Ingrid Dessaux, chargée du maintien dans l’emploi à la Mission Handicap de BNP Paribas. Il était donc nécessaire de compenser ce handicap pour leur permettre d’exercer leur métier dans de bonnes conditions. »

Des logiciels pour faciliter le travail des personnes souffrant de troubles Dys 

Les choses évoluent. Des logiciels spécifiques permettent aujourd’hui de compenser ces troubles. Notamment des logiciels de correction performants qui traquent, par exemple, toutes erreurs d’orthographe, de syntaxe ou de grammaire. Ces outils proposent, pour certains, d’expliquer les erreurs, voire d’anticiper les difficultés et de proposer des mots et des terminaisons. Enfin, d’autres logiciels permettent tout simplement aux collaborateurs Dys de retranscrire automatiquement et sans faute un texte après dictée ou, au contraire, de lire plus facilement un texte écrit.

Chez BNP Paribas, ces logiciels sont déjà proposés aux salariés Dys : « Ils apportent une aide précieuse et discrète, ce qui peut s’avérer un argument de poids pour les collaborateurs craignant d’être stigmatisés par un équipement trop voyant » confie Ingrid Dessaux.

Elle ajoute que de nombreux métiers de la banque ne demandent pas d’écrire manuellement. Ils sont donc accessibles aux personnes qui souffrent de troubles Dys. Par exemple, un conseiller en agence pourra remplir pleinement sa mission malgré un trouble Dys grâce à un logiciel de compensation qui lui sera fourni. Il pourra en tester plusieurs avant de sélectionner celui qui lui convient le mieux. Il pourra ensuite le personnaliser en modulant l’espacement des lettres, les polices de caractères, le tracé ou la mise en relief des contours. Toutes ces solutions permettent désormais aux personnes Dys de mieux vivre en entreprise, de saisir de nouvelles opportunités professionnelles et pourquoi pas dans le secteur bancaire !

Ce contenu a été réalisé par 20 Minutes Production, l’agence de contenu de 20 Minutes pour BNP Paribas