Dix secrets dévoilés pendant le procès Apple/Samsung

HIGH TECH Ces trois dernières semaines au tribunal de San José en Californie, les deux firmes ont dû lever le voile sur des chiffres ou des stratégies jusqu’à présent restés secrets. Ce que l'on a appris au cours de ce procès décrit comme crucial...

Anaëlle Grondin

— 

Le géant sud-coréen de l'électronique Samsung a dépassé Apple comme premier vendeur de smartphones au monde en volume au troisième trimestre 2011, selon un rapport du cabinet de recherche américain Strategy Analytics publié vendredi.
Le géant sud-coréen de l'électronique Samsung a dépassé Apple comme premier vendeur de smartphones au monde en volume au troisième trimestre 2011, selon un rapport du cabinet de recherche américain Strategy Analytics publié vendredi. — Damien Meyer afp.com

Apple et Samsung doivent regretter amèrement d’avoir poussé leur guerre des brevets jusqu’au tribunal de San José (Californie). Les différents témoins qui se sont succédé à la barre pendant plus de trois semaines ont fait des révélations étonnantes. Apple, l’entreprise la plus secrète du monde, n’a pas été épargnée. Déballages de chiffres, stratégies, anecdotes sur les coulisses des deux firmes… Voici dix secrets dévoilés dans le cadre de ce qui est décrit comme le «procès du siècle». 

1. Apple est copain avec Microsoft

La firme de Redmond ne craint pas la pomme autant que Samsung. Boris Teksler, le patron des brevets chez Apple, a révélé que l’entreprise avait passé un accord avec Microsoft… dès 1997 (mis à jour plusieurs fois depuis). Apple lui a vendu le droit d’utiliser plusieurs de ses brevets portant sur le design en échange d’un «accord de non-clonage», qui garantirait à la firme à la pomme que les téléphones Windows Phone et futures tablettes sous Windows 8 ne ressembleraient pas à ses iPhone et iPad. Boris Teksler a indiqué qu’Apple avait proposé un accord similaire à Samsung en 2010 mais que le Sud-Coréen avait refusé.

2. Steve Jobs n’était pas contre un iPad mini

L’ancien patron charismatique de la firme à la pomme, décédé il y a un an, avait affiché publiquement un certain mépris pour les tablettes tactiles de plus petites tailles que l’iPad, arguant qu’elles n’étaient pas utilisables. Mais Eddy Cue, vice-président de la firme à la pomme, a indiqué que Steve Jobs a fini par se montrer «très réceptif» à l’idée de concevoir un iPad 7 pouces. Eddy Cue l’a fait savoir à ses collègues dans un e-mail datant de début 2011. 

3. Quarante prototypes d’iPhone et iPad ont été dévoilés

Christopher Stringer, designer chez Apple, a témoigné au début du procès pour montrer qu’Apple n’a copié personne avec ses produits. Il a montré aux jurés des douzaines de design imaginés pour l’iPhone et l’iPad. Le site spécialisé The Verge publie de nombreuses images de ces prototypes, dévoilés pour la  première fois au public. L’équipe qui travaillait sur ces appareils, obsédée par le moindre détail, n'hésitait pas à tester cinquante versions différentes d'une même pièce. Un smartphone octogonal a même été envisagé.

4. Une voiture Apple?

Les témoignages de Scott Forstall, designer en chef pour iOS, et de Phil Schiller, chef du marketing au sein de l’entreprise, ont permis d’en savoir plus sur les projets envisagés par la firme à la pomme. Phil Schiller a ainsi indiqué que le succès de l’iPod a persuadé Apple qu’elle pouvait être plus qu’une entreprise qui fait des ordinateurs. Plusieurs produits ont donc été proposés dans la foulée. Parmi les nombreuses idées reçues: une voiture Apple ou encore un appareil photo griffé de la pomme.

5. Apple parle du mystérieux «projet pourpre»  

Lorsque Steve Jobs a chargé Scott Forstall de concevoir le premier iPhone en 2004, la tâche était énorme. Et la culture du secret de la firme à la pomme l’a rendue encore plus ardue. Steve Jobs a donné carte blanche à Scott Forstall pour recruter n’importe quel ingénieur de la firme (mais personne d’en dehors) pour travailler sur ce «Project Purple», comme il l’appelait. Mais Forstall ne pouvait rien leur dire de ce fameux projet, à part: «Préparez-vous à y consacrer toutes vos nuits et tous vos week-ends pendant les années qui viennent.» Il leur promettait en échange une carrière incroyable. Les salariés d’Apple ne savaient pas sur quoi ils travaillaient. L’équipe dédiée avait sécurisé un bâtiment de l’entreprise et s’est installée sur un étage complet. Ces employés  avaient un badge différent pour y accéder, très sécurisé. Pour pouvoir travailler sur le «Purple project», ils devaient parfois passer par cinq ou six portes constamment fermées à clé. Un véritable challenge.

6. Apple met des sommes astronomiques dans le marketing

La firme à la pomme est la reine du marketing. Un document présenté au tribunal dans le cadre de son procès contre Samsung indique qu’Apple a dépensé 647 millions de dollars pour promouvoir son iPhone aux Etats-Unis entre 2007 et 2011, et 457,2 millions de dollars pour faire la pub de l’iPad depuis sa première commercialisation en 2010.

7. Apple se fiche de votre avis, désolé

Alors que de nombreuses entreprises attendent des retours de la part des consommateurs pour améliorer leurs produits ou développer des nouveautés, la firme à la pomme n’a que faire des retours de ses clients sur ses appareils. «Nous ne demandons jamais aux consommateurs ‘qu’aimeriez vous avoir sur le prochain appareil?’. Ce n’est pas le boulot des consommateurs de savoir», a indiqué Phil Schiller

8. Un document interne embarrasse Samsung

Un rapport de 132 pages réalisé en 2010 par l’entreprise sud-coréenne a été évoqué dans ce «procès du siècle». Dans le document interne, Samsung compare chaque détail de son Galaxy S à ceux de l’iPhone, de l’écartement des touches sur le clavier tactile aux icônes des applications en passant par la configuration de l’alarme. A côté de chaque caractéristique, une recommandation est notée pour que le smartphone de Samsung puisse être amélioré. En résumé, certaines notes indiquent que le Galaxy serait mieux s’il était plus comme l’iPhone pour telle ou telle caractéristique. Un document qui accable le Sud-Coréen. Dans un mémo interne, Samsung compare également l’iPhone au «paradis».

9. Samsung a été mis en garde par Google

En 2010, Mountain View avait prévenu Samsung de ne pas copier son rival Apple. Google, qui fournit à Samsung son système d’exploitation mobile Android, trouvait que ses Galaxy Tab étaient un peu trop proches de l’iPad. Et Google n’aurait pas été le seul à avertir le Sud-Coréen. Des designers de renom lui auraient dit la même chose.

10. Samsung travaille sur une tablette de 11,8 pouces

La marque sud-coréenne ne serait pas découragée et prépare une tablette pour contrer l’iPad et son écran Retina, selon un document présenté au tribunal. Elle serait dotée d’un écran de 11,8 pouces d’une résolution de 2560 x 1600 pixels. La Samsung P10 (c’est un nom de code) serait pressentie pour fin 2012, selon le même document.