Sony est aux abois, le chien Aibo disparaît

©2006 20 minutes

— 

Le plus fidèle ami électronique de l'homme ne franchira pas le cap de la restructuration mise en place chez Sony

Pour redevenir rentable, le constructeur a décidé de fermer sa branche robotique, coupant court à tout espoir de nouvelle portée pour Aibo, le chien-robot lancé en 1999

« C'était pourtant un produit super sympa, un concept à lui tout seul », regrette Jérôme Damelincourt, du magasin Robopolis à Paris

« Pour gagner de l'argent, Sony aurait dû le vendre 2 500 euros et non 2 100, comme actuellement

» Malgré ce prix élevé – mais raisonnable au regard des possibilités de la machine–, quelques 160 000 Aibo avaient été vendus dans le monde

« Il m'en reste cinquante en stock, je vais tout faire pour en trouver d'autres », poursuit Jérôme Damelincourt

Sony assurera le service après vente jusqu'en 2013

Après, « un marché de Aibo collectors s'organisera chez les fans, comme pour la 2 CV »