Rachat de Twitter : Elon Musk exige des garanties sur les faux comptes

T'Y VAS OU T'Y VAS PAS « Le directeur exécutif de Twitter a refusé hier de prouver que moins de 5 % des comptes étaient des faux », déclare le milliardaire

20 Minutes avec AFP
— 
Le milliardaire Elon Musk exige des garanties sur les faux comptes pour racheter le réseau social Twitter.
Le milliardaire Elon Musk exige des garanties sur les faux comptes pour racheter le réseau social Twitter. — SOPA Images/SIPA

Les atermoiements du créateur de Tesla se poursuivent. Elon Musk a indiqué ce mardi que le rachat de Twitter ne parviendrait pas à son terme tant qu’il n’aurait pas la garantie que moins de 5 % des comptes sur la plateforme sont des faux.

« Le directeur exécutif de Twitter a refusé hier de prouver que moins de 5 % des comptes étaient des faux », a tweeté Elon Musk, qui compte près de 94 millions d’abonnés sur le réseau social. « Jusqu’à ce qu’il le fasse, la transaction ne pourra pas aller de l’avant », a-t-il ajouté.

Explications et émoji crotte

Elon Musk fait référence aux explications fournies lundi par Parag Agrawal, le patron de Twitter, sur les mesures prises pour lutter contre les spams et les faux comptes. Le fantasque entrepreneur y avait répondu par un émoji en forme de crotte.


Intervenant par vidéo lors d'une conférence lundi, le dirigeant de Tesla a également estimé que les faux comptes représentaient au moins 20% des utilisateurs de Twitter, selon l'agence Bloomberg et des tweets de personnes présentes à cet événement. Contacté par l'AFP, Twitter n'a pas réagi dans l'immédiat à la dernière saillie du fantasque entrepreneur.

Le réseau social embarqué dans des montagnes russes

Vendredi dernier, le milliardaire avait déjà annoncé suspendre le rachat de Twitter dans l’attente de détails sur la proportion de faux comptes sur le réseau social. L’action du groupe, cotée au New York Stock Exchange, plongeait d’environ 15 % après cette annonce dans les échanges électroniques précédant l’ouverture de Wall Street.

Le conseil d’administration du réseau social aux gazouillis a accepté fin avril une offre de rachat de 44 milliards de dollars formulée par le fantasque dirigeant d’origine sud-africaine. Elon Musk a promis de débarrasser Twitter des spams, d’authentifier les utilisateurs et de renforcer la transparence sans préciser comment il comptait mettre en œuvre ce projet.