Twitter accuserait Elon Musk d’avoir violé un accord de confidentialité sur les faux comptes

AILES BRULEES? Le milliardaire Elon Musk a invité les internautes à vérifier de la même manière que Twitter, le nombre de faux comptes sur le réseau social

M.F
— 
Elon Musk
Elon Musk — zz/Wil R/STAR MAX/IPx/AP/SIPA

Nouveau rebondissement dans la série « Elon Musk rachètera-t-il Twitter ? ». « Le service juridique de Twitter​ vient de m’appeler pour se plaindre que j’aurai violé leur accord de non-divulgation », a tweeté ce dimanche le milliardaire. « Parce que j’ai révélé qu’ils vérifiaient la présence de faux comptes à partir d’échantillons de 100 comptes », poursuit-il.

En effet, plusieurs tweets plus haut, le patron de Tesla et Space X déclarait à la surprise générale vendredi que les discussions sur l’acquisition de Twitter étaient suspendues le temps d’en savoir plus sur la façon dont Twitter calculait le nombre de faux compte sur sa plateforme et si ce chiffre était effectivement inférieur à 5 %. « Pour le savoir, mon équipe va faire le test avec un échantillon aléatoire de 100 followers de Twitter », a ensuite proposé le lendemain Elon Musk, invitant les utilisateurs à faire de même.

Un internaute lui a alors demandé d’expliquer pourquoi il procède ainsi. « J’ai choisi 100 comme taille d’échantillon, car c’est ce que Twitter utilise pour arriver au résultat de moins de 5 % de faux comptes, bot et doublons sur sa plateforme », a justifié Elon Musk. C’est cette révélation qui n’aurait donc pas plu au service juridique de Twitter.