iPad Air (2022): La nouvelle ardoise d'Apple est-elle si magique que cela?

TABLETTE Le nouvel iPad Air d’Apple, que « 20 Minutes » a testé, intègre la puce M1 du constructeur qui la transforme en bête de course

Christophe Séfrin
Que vaut le nouvel iPad d'Air (2022) d'Apple? — 20 Minutes
  • Le nouvel iPad Air d’Apple est lancé à partir de 699 euros en Wifi, mais il est aussi disponible en version 5G.
  • La particularité de cette tablette est d’intégrer la puce M1 du constructeur et de la transformer en véritable outil pour les créateurs.
  • Si elle est véloce et s’inscrit dans les usages de demain, elle reste ancrée dans le passé avec un écran LCD et non OLED, et quelques fonctions qui restent perfectibles.

Nouvel Air ! Apple renouvelle sa tablette iPad Air. Cinquième génération de l’ardoise ultra-fine de la marque à la pomme, désormais en Wifi et 5G, la nouvelle venue s’avance avec une fiche technique en partie revue. But : optimiser les usages, tous les usages, qu’ils concernent les simples divertissements ou la production. Les promesses d’Apple sont-elles tenues ? 20 Minutes a pris le temps de la tester et vous livre son verdict !

Le nouvel iPad Air intègre la puce M1 d'Apple.
Le nouvel iPad Air intègre la puce M1 d'Apple. - CAPTURE

Légère et agréable en main

10,9 pouces, 6,1 mm d’épaisseurs, 461 grammes : le nouvel iPad Air d’Apple possède des mensurations qui flattent la rétine. Mais pas seulement. Très agréable en main, l’ardoise, qui se pare de cinq couleurs (dont un nouveau bleu), est un vrai bel objet aux finitions parfaites. Comme l’iPad Air 4, la cinquième itération de l’ardoise est débarrassée du bouton Touch ID en façade, qui passe cette fois sur la tranche supérieure droite. Les manipulations sont un peu moins aisées, mais le déverrouillage par empreinte digitale est extrêmement réactif. Bénéfice également : les bordures noires latérales autour de l’image sont carrément deux fois plus fines.

Les gamers frustrés

Cela offre à l’affichage plus de souffle. Comme toujours chez Apple, l’image est parfaitement calibrée, fine et aux couleurs vives. Mais on aurait franchement apprécié que pour ce nouvel iPad Air, un écran OLED se substitue à l’écran LCD proposé. Les contrastes n’en auraient été que meilleurs. Par ailleurs, Apple propose sur une tablette qui est aussi faite pour jouer une dalle au taux de rafraîchissement de 60 Hz, là où du 120 Hz aurait fait battre le cœur des gamers.

Consolation : les deux haut-parleurs intégrés diffusent un son franchement canon, charnu et ample, qui donne vraiment envie de poser son casque audio ou ses écouteurs pour regarder ses films et séries en streaming.

La puce M1 pour créer dans la cour des grands

Mais le vrai changement, c’est dedans. L’iPad Air bénéficie du processeur M1 de la marque à la pomme, celui sur lequel on ne tarit pas d’éloges. Le processeur, c’est le moteur. Il équipait déjà les MacBook Pro, MacBook Air et Mac mini. 60 % plus rapide que la puce A15 Bionic de l’iPad Air 4, il est aussi deux fois plus rapide en termes d’affichage.

L'iPas Air 5 peut faire tourner les applications les plus gourmandes en ressources.
L'iPas Air 5 peut faire tourner les applications les plus gourmandes en ressources. - APPLE

Composé de 16 cœurs, le processeur neuronal (soit le cerveau) est capable de réaliser 11 trillions d’opérations en même temps (un milliard de milliards). Ce qui donne ça : 11.000.000.000.000.000.000 !

Question d’usages

A l’usage, cela se voit. Ou pas. Tout dépend des usages, justement, et il semble ici judicieux de prévenir les potentiels futurs acheteurs : si vous recherchez une tablette dernier cri pour vos seuls divertissements, l’iPad Air ne vous décevra pas, mais vous risquez de vous offrir une Ferrari pour rouler sur les petites routes de campagne.

En revanche, si vous êtes créatif et avez besoin de ressources pour certaines applications un peu gourmandes (comme Lightroom, Photoshop, ProCreate…), il est fait pour vous ! Bienvenue, donc, aux jeux vidéo les plus gourmands, à la modélisation 3D, à la retouche de photos au format RAW, au montage vidéo 4K HDR et toutes ces joyeusetés qui, finalement, font de l’iPad Air une tablette à mi-chemin entre l’ardoise pour se divertir… et l’outil professionnel.

Center Stage innove

On ne s’offrira pas forcément l’iPad Air pour faire des photos. Si Apple intègre désormais à l’arrière un capteur photo de 12 mégapixels (pouvant filmer en 4K jusqu’à 60 images par seconde), la qualité photo proposée est digne de celle de celle d’un iPhone 11. Ce n’est pas si mal, mais les résultats obtenus deviennent perfectibles dès lors que de bonnes conditions de lumière ne sont pas réunies.

A l’avant, place désormais à un capteur de 12 mégapixels ultragrand-angle, contre 7 mégapixels auparavant. Avec lui, l’idée n’est pas de réaliser des selfies de groupe, mais de profiter de la nouvelle fonction Center Stage proposée par Apple grâce au machine learning. Avec elle, l’utilisateur est reconnu et son visage est suivi et toujours placé au centre de l’écran lors des visios (désormais en 1080p). Cela fonctionne parfaitement avec FaceTime, mais aussi avec d’autres applications, comme Zoom. Nous avons aussi pu constater que le système de réduction de bruit intégré était assez efficace lors de conf calls.

De son côté, l’autonomie de l’iPad Air n’évolue pas et reste scotchée à une dizaine d’heures. Néanmoins, on constate que la puce M1 est à la manœuvre et permet d’économiser de la batterie sur des applications gourmandes, comme le montage vidéo. Reste que le temps de recharge de l’iPad Air avec le chargeur 20W fourni demeure assez long : 2h30 environ d’après nos essais, via le port désormais USB-C de la tablette.

Très vite plus cher qu’un MacBook Air

Vendu à partir de 699 euros en version Wifi avec 64 Go de mémoire, l’iPad séduit autant qu’il interpelle. Pourquoi, en 2022, ne pas proposer de stockage en 128 Go (on bascule directement sur le modèle à 256 Go) ? Pourquoi ne proposer qu’une dalle LCD sur une machine hyperpuissante qui s’adresse aussi/surtout aux créateurs ? Et que dire du prix des accessoires : 135 euros pour le stylet Apple Pencil de 2e génération et 339 euros pour le clavier Magic Keybord. Ce qui peut monter la facture à 1.173 euros… là où un MacBook Air avec puce M1 en 256 Go coûte 1.129 euros…