Plus de 40 milliards de données personnelles ont été piratées en 2021, selon une étude

CYBERSECURITE Selon les spécialistes, il n’y a jamais eu autant de fuites de données qu’en 2021

avec agence
— 
Paris le 15 avril 2012. Illustration hacker pirate informatique. Ligne s de code. Programme. Ordinateur portable.
Paris le 15 avril 2012. Illustration hacker pirate informatique. Ligne s de code. Programme. Ordinateur portable. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Un rapport alarmant vient d’être publié par la société de  cybersécurité américaine Tenable. Selon ses conclusions, au moins 40.417.167.937 données diverses ont été  piratées ou perdues en 2021, rapporte Phoneandroid ce mercredi. Soit une hausse de 78 % par rapport à 2020. « En 2021, 21.957 nouveaux exploits ont été attribués de janvier à novembre, soit une augmentation de 20 % par rapport à 2020. 105 vulnérabilités ont été divulguées, soit une augmentation de 262 % par rapport aux 29 de 2020 », note le rapport.



Des données dérobées puis revendues au marché noir

Il n’y aurait ainsi jamais eu autant de fuites de données qu’en 2021, d’après Damien Bancal, expert en sécurité informatique du blog Zataz. Plusieurs causes ont été évoquées. Tenable met notamment en avant la multiplication des attaques via des ransomwares. Il s’agit de logiciels malveillants capables de paralyser un système informatique avant que les hackers ne demandent une rançon généralement en Bitcoin.

En 2021, de nombreuses entreprises ont été confrontées à ce type d’attaque informatique. Résultat : des milliers de données ont été dérobées puis revendues sur le dark Web. Par exemple, les cartes d’identité de 3.000 Français ou encore les données de 39 millions de Français se sont retrouvées en vente sur un marché noir. Dans le même temps, de grosses sociétés telles que l’opérateur d’oléoducs Colonial Pipeline ont vu leurs activités paralysées à cause d’une demande de rançon de millions de dollars.