UniCC: La plateforme de revente de cartes de crédit volées sur le dark web annonce sa fermeture

CYBERCRIMINALITE La plateforme aurait généré 358 millions de dollars de transactions depuis 2013

Anaëlle Lucina pour 20 Minutes
— 
Le plus grand marché illégal de cartes de crédit volées ferme ses portes
Le plus grand marché illégal de cartes de crédit volées ferme ses portes — Geeko

UniCC, la plus grande place de marché en ligne pour les cartes de crédit et de débit volées, a annoncé qu’elle fermerait la semaine prochaine. La plateforme a généré 358 millions de dollars de transactions depuis 2013.

L’annonce a été faite sur les forums du Dark Web, en russe et en anglais, précise Elliptic Enterprises Ltd, une entreprise spécialisée dans l’analyse scientifique de la blockchain.

Un marché fructueux

Selon Elliptic, des dizaines de milliers de nouvelles cartes étaient mises en vente sur UniCC chaque jour. Plus précisément, UniCC les vendait contre des  cryptomonnaies. Un échange qui bénéficiait tant à la plateforme d’échange qu’à l’acquéreur d’une nouvelle carte volée.

Du côté de l’acheteur de la carte, les possibilités étaient multiples. Par exemple, ces cartes pouvaient servir au blanchiment de cryptomonnaies obtenues par d’autres types de cybercriminalité. De même, l’acheteur pouvait les utiliser pour effectuer des achats en ligne, avant de revendre ensuite les articles achetés illégalement contre de l’argent liquide.

Généralement, les cybercriminels volaient les informations relatives aux cartes de crédit par le biais de l’hameçonnage ou en piratant les bases de données des banques et des détaillants.

Une vague de fermetures

UniCC a perçu pour plus de 100 millions de dollars de bitcoins en échange de cartes de crédit volées rien qu’en 2021. Selon Elliptic, cette croissance est liée à la fermeture en février de Joker’s Stash, auparavant la plus grande place de marché pour les cartes de crédit volées.

Toujours selon Elliptic, UniCC aurait fermé soudainement ses portes à la suite de la surveillance accrue des forces de l’ordre ayant entraîné la fermeture de marchés en ligne illicites similaires. En effet, ce retrait prévu le 22 janvier fait à la suite de la fermeture de plusieurs autres gros acteurs du Dark Web. Cannazon et Torrez, deux marchés spécialisés dans la vente de drogues illicites, ont fermé récemment. Le site de vente de médicaments en ligne Monopoly Market a suspendu ses services ce mois-ci, tout comme White House Market en 2021.

Une décision « pondérée »

En réponse aux suppositions d’Elliptic, UniCC a appelé à ne pas construire de « théorie du complot » sur son départ. Dans un de leurs posts, les propriétaires assurent avoir pris cette décision « pondérée » en raison de leur âge et parce que leur santé ne leur permet « plus de travailler ainsi ».

Mais la guerre contre la cybercriminalité ne semble pas terminée. En effet, de nouveaux sites d’échanges apparaissent déjà. En juin, le nouveau site All World Cards a proposé près de 3 millions de cartes gratuites dans le cadre d’un coup de pub.