« A Wing and a Prayer »: Le prochain film du producteur de « The Irishman » sera financé avec des NFT

CINEMA Niels Juul veut financer son prochain film avec 10.000 NFT

David Manfredini pour 20 Minutes
— 
Un film entièrement financé avec des NFT
Un film entièrement financé avec des NFT — Geeko

A Wing and a Prayer, ce sera le nom du premier film hollywoodien entièrement financé par des NFT. Niels Juul, le producteur derrière The Irishman veut contourner le système de financement traditionnel en passant par ce nouveau modèle de financement. Selon lui, le système actuel favorise les grosses franchises au détriment des films indépendants.

Pour y parvenir, Niels Juul a fondé la société NFT Studios. Elle sera chargée de lever entre 8 et 10 millions de dollars pour financer le film. Un montant très modeste par rapport à la majorité des blockbusters.

Pour ce faire, l’entreprise lancera environ 10.000 NFT qui accorderont des avantages à leurs détenteurs. L’entreprise assure avoir déjà d’autres projets « pleinement développés » qui seront exclusivement accessibles à ceux qui contribuent à cette initiative. Certaines sources évoquent notamment une part des bénéfices, une rencontre avec les stars du film ou encore une place réservée pour la première. Ce système se rapprocherait donc de ce que proposent les sites de crowddfunding, avec des donations et des contreparties.

A Wing and a Prayer est une comédie noire basée sur l’histoire vraie de Brian Milton, le premier homme à faire le tour du monde en avion ultraléger en 1998. Le réalisateur et les protagonistes du film ont déjà été choisis, mais ils restent pour l’instant anonymes. Ils seront dévoilés à l’occasion du festival de Berlin qui se tiendra en février. La production devrait commencer en avril 2022 avec un tournage prévu à  Malte et au Royaume-Uni.

Démocratiser un nouveau modèle de financement

Niels Juul a déclaré au journal The Guardian que son idée était d’apporter du changement aux méthodes de financement des productions cinématographiques : « En tant que producteur, ma plus grande frustration vient du côté financier. Les studios font principalement de gros films de franchise. Un film indépendant peut donc prendre de nombreuses années à se concrétiser. Il est difficile d’obtenir des investisseurs pour les films et les productions, surtout en phase de développement, avec le système hollywoodien. »

Jonathan Bixby, président de NFT Investments, une société qui s’est associée à la société de Niels Juul, pense lui aussi que ce système peut changer la donne : « Le financement d’un nouveau long métrage avec NFT révolutionnera la réflexion sur la production cinématographique et multimédia à l’avenir. Je vois un énorme appétit des investisseurs NFT pour un produit comme celui-ci. »