Microsoft attaqué en Europe pour abus de position dominante

CONCURRENCE Plusieurs services de Microsoft, dont OneDrive et Teams, sont visés par la plainte

David Manfredini pour 20 Minutes
— 
30 entreprises européennes portent plainte contre Microsoft pour abus de position dominante
30 entreprises européennes portent plainte contre Microsoft pour abus de position dominante — Geeko

Microsoft accusé d’exploiter sa position dominante sur le marché des systèmes d’exploitation pour promouvoir OneDrive, Teams et d’autres services intégrés sur Windows 10 et  Windows 11. C'est ce que reproche le groupe de 30 sociétés européennes de logiciels et de services cloud qui a déposé une plainte auprès de la Commission européenne et de l’autorité allemande de la concurrence

La coalition se dénomme « Coalition pour des conditions de concurrence équitables ». « C’est très similaire à ce que Microsoft a fait à ses concurrents sur le marché des navigateurs, bloquant l’innovation pendant plus d’une décennie », a déclaré Frank Karlitschek, PDG et fondateur de Nextcloud, à la tête de la coalition. « Copiez un produit innovant, intégrez-le à votre produit dominant et détruisez la concurrence, puis arrêtez d’innover. »

Pour des règles plus équitables

Les entreprises demandent à la Commission européenne de garantir un juste équilibre pour tous les acteurs du marché et de s’assurer que Microsoft n’utilise pas sa position dominante sur le marché des systèmes d’exploitation pour écarter la concurrence dans d’autres secteurs.

La coalition affirme également que le comportement anticoncurrentiel de Microsoft porte préjudice aux consommateurs : « Microsoft intègre de plus en plus Microsoft 365 dans son portefeuille de services. OneDrive est poussé chaque fois que les utilisateurs doivent gérer des fichiers à stocker et Teams est un programme pré-installé sur Windows 11. Cela rend pratiquement impossible la concurrence avec leur SaaS (NDLR : Software-as-a-Service). »

Concrètement, la coalition demande à la direction générale de la concurrence de la Commission européenne d’empêcher ce type de comportement qu’elle considère comme étant abusif et de maintenir le marché compétitif et équitable pour tous les concurrents. Elle demande également que Microsoft prenne davantage en charge les normes ouvertes et l’interopérabilité afin de permettre aux utilisateurs de choisir librement les services qu’ils veulent utiliser.

Enfin, Frank Karlitschek déclare : « Avec les autres membres de la coalition, nous appelons les autorités antitrust en Europe à imposer des règles du jeu équitables, en donnant aux clients un libre choix et en donnant à la concurrence une chance équitable. »