Jeux vidéo : Les prochains jeux d’Ubisoft pourraient bien exploiter la technologie de la blockchain

BLOCKCHAIN Après les jeux Pay-To-Win, voici venue l’heure des jeux Play-To-Earn

David Manfredini pour 20 Minutes
Ubisoft veut exploiter la blockchain dans ses prochaines productions
Ubisoft veut exploiter la blockchain dans ses prochaines productions — Geeko

Depuis le durcissement des législations entourant les loot boxes, Ubisoft cherche de nouvelles façons de monétiser son contenu et il semblerait que la société ait déjà trouvé son nouveau cheval de bataille. L’entreprise souhaite en effet explorer l’intégration de la technologie blockchain dans ses futurs jeux. Cela prendra notamment la forme de nouvelles façons de jouer avec le « play-to-earn », qui permettra aux joueurs de gagner des cryptomonnaies ou des NFT en jouant à des jeux Ubisoft.

« Comme vous pouvez le voir, cette industrie évolue régulièrement, avec beaucoup de nouvelles révolutions qui se produisent. Nous considérons que la blockchain est l’une de ces révolutions. Elle impliquera davantage de play-to-earn, ce qui permettra aux joueurs de gagner du contenu et de posséder du contenu. Nous pensons que cela va considérablement développer l’industrie », a déclaré le PDG d’Ubisoft Yves Guillemot lors d’une conférence téléphonique sur les résultats de l’entreprise.

Ubisoft veut être un des pionniers de ce type de consommation

Le PDG a ajouté qu’Ubisoft est déjà activement engagé dans ce processus d’intégration de la blockchain à leurs productions : « Nous avons donc travaillé avec de nombreuses petites entreprises qui utilisent la blockchain, et nous commençons à avoir un bon savoir-faire sur la façon dont nous pouvons avoir un impact sur l’industrie. Nous voulons être l’un des principaux acteurs dans ce domaine. »

La blockchain et les NFT suscitent beaucoup de débats et de controverses actuellement dans le monde des jeux vidéo. Si Steam a officiellement interdit il y a peu les jeux basés sur la blockchain et les NFT sur sa plateforme, Epic Games se montre plus accueillant. Malgré tout, le PDG Tim Sweeney reste sceptique vis-à-vis de leur pertinence : « Tout le domaine est actuellement empêtré dans un mélange interactif d’escroqueries, de fondations technologiques décentralisées intéressantes et d’escroqueries. »