TikTok : Ligature, hernie, vasectomie… Un étudiant en médecine cartonne en opérant des fruits

RESEAUX SOCIAUX Robin Goncet, interne en 6e année, a créé un compte intitulé « Fruitrurgie », sur lequel il reproduit des opérations chirurgicales sur des fruits

H. B.
— 
Robin Goncet, originaire de Haute-Savoie, compte 245.000 abonnés sur TikTok grâce à ses opérations chirurgicales sur des fruits et légumes.
Robin Goncet, originaire de Haute-Savoie, compte 245.000 abonnés sur TikTok grâce à ses opérations chirurgicales sur des fruits et légumes. — R.G

Ses vidéos font un carton depuis quelques semaines sur TikTok. Robin Goncet, interne en 6e année de médecine à Grenoble (Isère), captive les internautes avec ses opérations chirurgicales réalisées… sur des fruits. Les aventures de Samuel la banane, greffé  du cœur, ou bien d’Emma l’orange, qui a dû subir en urgence une césarienne, ont déjà été visionnées par des centaines de milliers d’internautes sur les réseaux sociaux.

« Tout a commencé pendant le premier confinement. Je sortais d’un stage de chirurgie de la main, et ça me manquait beaucoup de ne plus pouvoir m’exercer. Du coup, je me suis dit que j’allais m’entraîner à suturer un peu avec les moyens du bord. Et comme tout bon étudiant en médecine, j’ai choisi de le faire sur des fruits. Je me suis alors dit que j’allais leur mettre des yeux, leur donner un prénom et faire des vidéos avec des petites histoires que je posterai sur Internet », explique à 20 Minutes Robin Goncet.

« Un moyen de vulgariser certains procédés chirurgicaux »

Orange, pomme, poivron, avocat… Scalpel à la main, et vêtu de sa blouse blanche, Robin Goncet réalise deux vidéos d’opérations chirurgicales toutes les trois semaines, qu’il poste ensuite sur son compte TikTok baptisé « Fruitrurgie ». L’interne reconnaît avoir été surpris par l’engouement suscité par ses publications. « A la base, j’ai voulu faire ces vidéos pour m’amuser. Mais très rapidement, je me suis dit que c’était un bon moyen de vulgariser certains procédés chirurgicaux, d’expliquer comment on procédait pour des chirurgies plus ou moins communes, comme la ligature de trompes, l’hernie inguinale, l’hématome extradural, la vasectomie… », explique le jeune homme, originaire de Chamonix (Haute-Savoie), qui a pu bénéficier de matériel prêté par l’hôpital dans lequel il exerce.

L’étudiant en médecine est aujourd’hui suivi sur TikTok par plus de 245.000 abonnés et ses vidéos postées sur les réseaux sociaux (TikTok et Instagram) totalisent entre 7 et 8 millions de vues. Son public, « des internautes pas forcément capables de regarder une véritable opération avec du sang », « des gens curieux de savoir comment se sont déroulées les opérations qu’ils ont subies », ou même « des étudiants en médecine soucieux de parfaire leur apprentissage », répondent aujourd’hui présents à chaque nouvelle vidéo. La prochaine devrait être postée la semaine prochaine. « Il y sera question d’infectiologie, j’y opérerai un fruit avec un abcès qui devrait s’appeler Cyprien ou Julien. »