SpaceX s’associe à une startup pour diffuser des publicités dans l’espace

ESPACE Un satellite pourra retransmettre des spots publicitaires, mais aussi d’autres types d’images, comme des logos ou des œuvres d’art

20 Minutes avec agence
— 
Le siège de SpaceX à Los Angeles.
Le siège de SpaceX à Los Angeles. — Shutterstock/SIPA

La startup canadienne Geometric Energy Corporation (GEC) a annoncé s’être associée à SpaceX pour mener à bien un projet de support publicitaire spatial. Samuel Reid, le co-fondateur et dirigeant de l’entreprise, a annoncé à Business Insider être en train de construire spécialement pour cette opération CubeSat, un satellite qui sera à terme mis en orbite par une fusée Falcon 9 de SpaceX en route pour la Lune.

CubeSat est doté d’un écran sur lequel les annonceurs pourront diffuser leurs spots publicitaires. L’espace pourra aussi accueillir d’autres types d’images, comme des logos ou des œuvres d’art. Le satellite est aussi équipé d’une tige qui fera fonction de perche à selfie. Une caméra placée à son extrémité filmera en effet ce que diffuse l’écran depuis l’espace. Les images seront visibles en direct sur YouTube, Twitch et d’autres plateformes multimédia.

Enseignant dans l’école d’Elon Musk

« J’essaie d’arriver à quelque chose qui démocratisera l’accès à l’espace et rendra possible une participation décentralisée », a expliqué Samuel Reid. « Certaines entreprises voudront peut-être dessiner leur logo… Ou au final, on pourra aussi avoir [des visuels] un peu plus personnels et artistiques ».

L’entrepreneur avait contacté SpaceX dès 2018 pour présenter son projet. Il a néanmoins dû attendre de devenir enseignant à l’école fondée par Elon Musk et avoir les enfants du milliardaire pour élèves avant d’attirer l’attention de l’entreprise spatiale. Samuel Reid et Elon Musk ne se sont malgré tout encore jamais rencontrés en face-à-face.

Un paiement pour chaque pixel

Pour projeter l’image de leur choix sur l’écran, les clients et annonceurs devront payer pour chaque pixel composant le dessin souhaité. Le prix d’un pixel sur l’écran de CubeSat n’a pas encore été communiqué.

Le règlement se fera en cryptomonnaies. GEC a l’intention d’accepter également les paiements en dogecoin par la suite. Pour chaque pixel, l’acheteur pourra choisir l’emplacement sur l’écran, la luminosité, la durée de vie et la couleur.