#MonAnecdoteTGVInoui… Les internautes se moquent de la SNCF en racontant leurs pires expériences

VOYAGES Le compte TGV Inoui de la SNCF a lancé un appel à témoignages pour inciter les voyageurs à partager leurs meilleures anecdotes à bord de leurs trains. Mais les internautes ont préféré partager leurs pires expériences…

H. B.
— 
Illustration d'une gare SNCF.
Illustration d'une gare SNCF. — A. GELEBART / 20 MINUTES

La SNCF a tendu le bâton pour se faire battre… Dans le cadre des départs en vacances pour la saison estivale, le compte TGV Inoui, le service des trains à grande vitesse de la SNCF, a lancé un appel à témoignages sur Twitter pour inciter les voyageurs à partager leurs meilleures anecdotes à bord de leurs trains.

« Vous aussi, vous avez déjà vécu des expériences touchantes ou insolites à bord d’un train ? Partagez-les avec #MonAnecdoteTGVInoui. Les auteurs des anecdotes les plus likées auront la chance de gagner des bons SNCF et leurs histoires seront animées », a tweeté fin juillet le compte TGV Inoui. Seulement voilà, les voyageurs n’ont pas joué le jeu et ont préféré partager… leurs mauvais souvenirs et leurs pires expériences.

« J’ai en tête cette anecdote mémorable où il manquait une voiture sur le TGV, et c’était la mienne »

De très nombreux internautes ont donc répondu à l’appel à témoignages lancé par la SNCF via le hashtag #MonAnecdoteTGVInoui, mais pas pour partager « leurs expériences touchantes ou insolites ». Beaucoup ont relaté leurs mésaventures à bord des trains de la compagnie. « J’ai en tête cette anecdote mémorable où il manquait une voiture sur le TGV, et c’était la mienne, du coup j’ai dû voyager debout avec une centaine d’autres personnes pendant 5 heures », raconte ainsi un internaute.

« Cette fois où la SNCF nous a expressément demandé d’attendre l’ouverture des portes du TGV pour sortir, qu’elles ne se sont pas ouvertes et que mon TGV a continué sa route vers Paris », témoigne un autre voyageur, ou encore « Quand au lycée, j’ai pris un train dans une petite ville et que la seule machine à composter était dans le bâtiment de la gare qui est fermée le dimanche et que j’ai pris une amende dans le train pour billet non composté », se souvient un autre.

Certains se sont contentés de rappeler, captures d’écran à l’appui, les très nombreux retards subis lors de trajets effectués à bord des trains de la compagnie. D’autres, ont joué le jeu, de manière ironique : « Je me souviens comme si c’était hier de cette fois où mon TGV est arrivé à l’heure…. J’étais si émue »…