Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
TRANSPORTSUne enquête pointe l'augmentation des retards à la SNCF en 2017

SNCF: Les retards de TGV en augmentation en 2017, seuls 40 % des passagers indemnisés

TRANSPORTS
En 2017, 16,5 millions de passagers de la SNCF ont été touchés par les retards de trains…
Des passagers attendent sur le quai de la gare Montparnasse, à Paris.
Des passagers attendent sur le quai de la gare Montparnasse, à Paris. - Lionel BONAVENTURE / AFP
Lucie Bras

L.Br.

La SNCF a accumulé les retards en 2017. C’est ce que montre une enquête du magazine 60 Millions de consommateurs, qui s’est penché sur les retards de trains l’an passé. D’après leurs conclusions, le manque de ponctualité des TGV s’est aggravé l’an dernier.

Si vous êtes souvent arrivé en retard à bord d’un train en 2017, vous faites partie des 16,5 millions de passagers de la SNCF touchés par les retards de TGV, selon 60 Millions de consommateurs. Le magazine a étudié la ponctualité des TGV hors période de grève, et a constaté une aggravation depuis 2016.

Le taux de retard des TGV s’établit à 15,4 %, soit plus d’un TGV sur sept, selon les chiffres de l’Autorité pour la qualité de service dans les transports (AQST).

Toutes les lignes sont touchées, alerte le magazine, qui rappelle que les retards ne se limitent pas aux lignes du TGV Atlantique qui partent de la gare Montparnasse, très impactée par les retards l’an dernier.

60 % des voyageurs ne sont pas indemnisés

En 2016, 60 Millions de consommateurs avait calculé que 50 lignes à grande vitesse parvenaient à rester sous la barre des 10 % de trains en retard, parmi les cent principales. Selon leur nouvelle enquête, en 2017, elles ne sont plus que 12.

Après chaque retard, ça pèche aussi du côté de l’indemnisation des clients. Pour chaque retard supérieur à 30 minutes, la SNCF garantit à ses usagers un remboursement proportionnel en vertu de la « garantie voyage G30 ». Selon le magazine, 1,7 millions de clients ont bénéficié de cette indemnité en 2017, alors que 4,5 millions de voyageurs ont été touchés par un retard supérieur à 30 minutes.

En tout, moins de 40 % des voyageurs concernés par la garantie G30 en auraient bénéficié. «Par méconnaissance de leurs droits ou par simple négligence, les autres n’ont sans doute pas fait la demande… », conclut le magazine.

Sujets liés