Xbox : Microsoft déclare vendre ses consoles « à perte »

PROCÈS L’entreprise a révélé qu’elle ne gagnait pas d’argent lors de la vente de sa console de jeux vidéo

20 Minutes avec agence

— 

Une manette de console Xbox.
Une manette de console Xbox. — Pixabay / Olichel

Un procès opposant deux géants, Epic Games et Apple, se déroule actuellement en Californie (États-Unis). Si le verdict peut révolutionner le système des plateformes de vente en ligne, ce sont, pour le moment, les révélations faites durant l’audience qui intéressent. Les dernières en date concernent la Xbox, console de jeux fabriquée par Microsoft, rapporte Phonandroid.

La vice-présidente de la division gaming de la multinationale, Lori Wright, a révélé au tribunal que la société ne gagnait pas d’argent lors de la vente de cette console. « Nous vendons les consoles à perte », a-t-elle déclaré. Une pratique qui est, en réalité, courante.

Des pertes compensées

Les entreprises qui vendent ce type de produits commencent par faire du bénéfice grâce à la vente des jeux. Les revenus liés à la console arrivent par la suite, lorsque les composants deviennent moins onéreux. Pour autant, le montant exact perdu par Microsoft lors de la vente de chaque console n’a pas été dévoilé.

Ces pertes sont compensées grâce aux abonnements des utilisateurs. Ces derniers, qui sont plus de 20 millions, payent au minimum 10 euros par mois pour accéder à GamePass, un catalogue de jeux.