Applications de rencontre : Plus de trois milliards de dollars dépensés en 2020

AMOUR VIRTUEL En France, Tinder est à la fois l’application de rencontre qui compte le plus d’utilisateurs et celle qui génère le plus de revenus

20 minutes avec agence

— 

Illustration de Tinder
Illustration de Tinder — Igor Golovniov / SOPA Images/Sip/SIPA

Alors que la pandémie de Covid-19 a ravagé les comptes de nombreuses entreprises, les applications de rencontre semblent ne pas connaître la crise. Comme le rapporte BFMTV, le chiffre d’affaires du secteur a même progressé de 15 % en 2020.

Ce succès peut sembler contre-intuitif. Comment les applications de rencontre peuvent-elles fonctionner dans un monde où les confinements et les gestes barrière sont devenus une norme ? Tout simplement en proposant des fonctionnalités innovantes et attractives, comme les discussions vidéo ou l’élargissement du rayon de géolocalisation.

Ainsi, selon un rapport du spécialiste App Annie, les applications de rencontre ont totalisé plus de 560 millions de téléchargements à travers le monde l’an dernier. Et les utilisateurs n’ont pas hésité à mettre la main au portefeuille, en dépensant sur celles-ci plus de trois milliards de dollars.

Badoo et Happn dans le podium

Si Tinder ne parvient pas encore à détrôner les concurrents locaux en Asie, tels que TanTan, il reste incontestablement le leader dans les pays occidentaux. En France, l’application est à la fois celle qui compte le plus d’utilisateurs et celle qui a engendré les plus gros achats. Dans le classement des applications les plus populaires suivent Badoo, Happn, Lovoo, Meetic et Adopte un mec.

Le secteur reste en tout cas des plus compétitifs, notamment depuis l’arrivée sur le marché de Facebook Dating. Devant ces chamboulements, certains acteurs de premier plan n’hésitent pas à se consolider, à l’image du russe Dating Group, qui vient de racheter l’application française Once, pour 18 millions de dollars.