Pokémon Go a provoqué de nombreux accidents de la route aux Etats-Unis selon une étude

ACCIDENTOLOGIE Selon des chercheurs de l’université de Perdue, les accidents liés au jeu vidéo mobile auraient coûté des milliards de dollars

20 Minutes avec agence

— 

Illustration d'un joueur de Pokémon Go.
Illustration d'un joueur de Pokémon Go. — Shannon Broderick/AP/SIPA

Il n’y a pas que les sangliers et les blaireaux qui sont susceptibles de provoquer des accidents de voiture : les Pokémon ont aussi leur part de responsabilité, ou du moins leurs dresseurs. C’est en tout cas ce que conclut une étude américaine qui s’est intéressée à la corrélation entre accidents routiers et pratique du jeu Pokémon Go, rapporte Korii.

Des chercheurs de l’université de Purdue (Indiana) ont remarqué que les accidents augmentaient de manière « disproportionnée » lorsqu’ils avaient lieu près des PokéStops. Ces derniers peuvent être définis comme des lieux d’intérêt permettant d’acquérir des bonus dans le jeu développé par Niantic.

134 accidents supplémentaires dans un seul comté

Pokémon Go a été téléchargé plus de 600 millions de fois depuis son lacement en juillet 2016. L’application propose aux fans de la franchise de capturer des Pokémon en se promenant. Elle a déjà généré plus de 3,3 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Mais elle aurait coûté beaucoup plus selon les chercheurs américains, qui ont examiné près de 12.000 rapports d’accidents dans le comté de Tippecanoe. Selon leurs calculs, 134 accidents supplémentaires ont été enregistrés à proximité de PokéStops dans les 148 jours suivant la création du jeu.

31 blessures auraient pu être évitées

Ces accidents qu’ils attribuent à l’utilisation de Pokémon Go au volant ont selon eux occasionné 498.567 dollars (410.188 euros) de dommages. A l’échelle nationale, le coût total serait compris entre 2 et 7,3 milliards de dollars (1,6 et 6 milliards d’euros) sur cette même période.

Les chercheurs ont notamment pris en compte les vies perdues et l’augmentation des cotisations des assurances pour arriver à cette conclusion. En extrapolant, Korri estime que les accidents liés au jeu vidéo mobile ont coûté 22 milliards de dollars (18,14 milliards d’euros) en l’espace de quatre ans aux Etats-Unis.

Des mesures déjà en place

Niantic a depuis longtemps introduit des limitations de vitesse dans Pokémon Go pour éviter à ses utilisateurs de jouer au volant. Des accessoires permettent même de localiser des Pokéstops sans avoir besoin de regarder son téléphone portable.

En France, c’est un décret entré en vigueur en mai dernier qui pourrait bien inciter les dresseurs de Pokémon à délaisser leur voiture. Un automobiliste ayant commis une infraction routière en tenant son téléphone peut désormais se voir suspendre son permis de conduire pour six mois maximum.