Parler : Le réseau social des émeutiers du Capitole hacké, des millions de données récupérées

PIRATAGE La pirate et son équipe ont profité d’une faille de sécurité pour se procurer entre 96 et 99 % des publications des utilisateurs du réseau social conservateur

20 Minutes avec agence

— 

Des partisans pro-Trump dans le Capitole
Des partisans pro-Trump dans le Capitole — Manuel Balce Ceneta/AP/SIPA

Plusieurs hackers affirment avoir réussi à se procurer la quasi-totalité des contenus échangés sur Parler. 56,7 To de données publiées sur le réseau social de la droite ultra-conservatrice américaine auraient ainsi été archivés, indique Vice.

Ces fichiers représentent entre 96 et 99 % des éléments publiés sur l’appli avant que cette dernière ne soit supprimée. Au total, la hackeuse donk_enby et ses camarades ont enregistré 412 millions de publications, dont 150 millions de photos et un million de vidéos.

Une faille sur Parler

Chacun de ces fichiers contient des informations sur l’heure de leur mise en ligne et la localisation de l’utilisateur à ce moment-là. Ces renseignements pourraient s’avérer précieux pour identifier certains des émeutiers qui ont pris d’assaut le Capitole le 6 janvier. Ils sont en effet nombreux à avoir relayé leurs actions en direct sur Parler.

C’est d’ailleurs pour obtenir des informations sur les émeutiers que donk_enby avait initialement tenté de pirater le réseau social. Elle se concentrait au départ sur les publications datant du jour de l’émeute. A sa grande surprise, elle a cependant découvert qu’elle pouvait accéder à la quasi-intégralité des contenus grâce à une faille de cybersécurité.

Des menaces à l’encontre des hackers

Le groupe de cybercriminels est actuellement en train de traiter les données récupérées. Les internautes devraient pouvoir les parcourir dans les jours qui viennent. Certaines sont déjà accessibles sous forme de fichiers torrent.

Les auteurs du piratage ont été publiquement menacés par d’anciens utilisateurs de Parler. « J’ai été directement témoin des effets de la désinformation », a commenté donk_enby. « J’espère montrer à d’autres gens comme moi qu’ils peuvent utiliser leurs compétences à des fins politiques. Le piratage EST un acte politique. »