Violences au Capitole : Volé par un émeutier, le pupitre de Nancy Pelosi fait son retour

ETATS-UNIS Adam Johnson avait été photographié tout sourire, coiffé d’un bonnet Trump et le pupitre sous le bras lors de l’intrusion au Capitole

20 Minutes avec agences

— 

Le pupitre de Nancy Pelosi.
Le pupitre de Nancy Pelosi. — J. Scott Applewhite/AP/SIPA

Le pupitre de la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi a réapparu au Capitole, mercredi, après avoir été volé une semaine plus tôt lors de l’intrusion violente du 6 janvier, au Congrès américain. Le cliché d’un des émeutiers agitant la main tout sourire, coiffé d’un bonnet Trump et le pupitre sous le bras, avait fait le tour du monde.

Libéré sous caution

Rapidement identifié comme étant Adam Johnson, un résident de Floride, l’homme a été inculpé le 8 janvier d’intrusion illégale, de conduite violente au Capitole mais aussi de vol, bien que le pupitre de Nancy Pelosi ait été retrouvé le lendemain, abandonné dans un couloir. Cet homme de 36 ans, père de cinq enfants, a finalement été libéré sous caution de 25.000 dollars le 11 janvier en attendant son prochain rendez-vous avec la justice américaine.

Le pupitre devait être utilisé lors d’une cérémonie à la Chambre des représentants, ce mercredi soir.