CES Las Vegas 2021 : Videtics, une start-up sophipolitaine veut « protéger les citoyens » grâce à l’intelligence artificielle et la vidéosurveillance

TECHNOLOGIE La société de Sophia-Antipolis, Videctis, experte dans la protection de biens et de personnes à travers l’image, va présenter son concept lors du CES Las Vegas 2021 qui se tient de lundi à jeudi en virtuel

Elise Martin
— 
Des caméras de vidéosurveillance (illustration).
Des caméras de vidéosurveillance (illustration). — Alexander Zemlianichenko/AP/SIPA
  • C’est un Consumer Electronics Show particulier qui s’ouvre ce lundi à Las Vegas avec un rendez-vous 100 % virtuel. A cause du coronavirus, les start-up vont présenter leurs innovations en vidéo.. 
  • Videtics fait partie des 17 start-up sélectionnées par la région pour présenter son concept.
  • La start-up sophipolitaine propose d’ajouter l’intelligence artificielle à la vidéosurveillance pour mieux protéger les citoyens.

Cette année, le plus grand salon de l’innovation, le CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas, se tiendra exclusivement  sur la toile. Videtics fait partie des sept start-up azuréennes soutenues par la région Paca pour y présenter leur concept aux professionnels du secteur.

« Le but de participer à ce genre d’événement, c’est de gagner en visibilité et de tester notre offre à l’étranger », indique Alan Ferbach, cofondateur de Videtics. « Notre start-up a été sélectionnée par la région pour exposer notre logiciel à de nouveaux investisseurs et partenaires lors de ce salon. C’est la première fois que nous participons à une telle manifestation depuis la création de l’entreprise, en 2019. Ce serait une réelle opportunité de développer Videtics aux États-Unis ».

Un logiciel qui mêle intelligence artificielle et vidéosurveillance

Videtics, c’est un logiciel qui s’installe sur les systèmes de vidéosurveillance pour « extraire, analyser et comprendre les informations qui en émanent », précise l’un des trois fondateurs de la start-up. « On utilise l’intelligence artificielle pour donner une expertise sur l’image. Concrètement, Videtics permet une meilleure sécurité, sûreté et mobilité. On travaille beaucoup avec les métropoles par exemple. Le système permet de détecter les accidents, les piétons sur une voie. Ainsi, les élus locaux peuvent intervenir le plus vite possible. »

Alan Ferbach ajoute : « Avec mes collègues, nous sommes partis du constat qu’il y avait énormément de caméras installées pour peu d’effectifs humains pour pouvoir analyser les données reçues. Videtics permet d’aider les élus à mieux piloter leur ville face aux enjeux de surpopulation, de trafic routier intense et d’insécurité, en filtrant les informations et en signalant celles utiles. »

Vers de la reconnaissance faciale ?

Face au débat sur la reconnaissance faciale, l’entrepreneur répond : « Le logiciel respecte le règlement européen général sur la protection des données personnelles (RGPD) et on assure qu’aucune donnée personnelle n’est collectée. Videtics permet un comptage en termes de statistiques. »

« Il faut savoir qu’il y a énormément de choses à faire en amont en termes de sécurité avant d’arriver à la reconnaissance faciale et ce n’est pas notre but », ajoute Alan Ferbach. Le but de la start-up ? « Se développer dans des établissements comme les EHPAD pour permettre une détection de chutes des personnes âgées et protéger aux mieux les citoyens ».

Le salon CES se tiendra du 11 au 14 janvier puis, la plateforme restera ouverte jusqu’au 15 février pour permettre une mise en relation entre les visiteurs et les exposants.