Curve-One : Une start-up française a imaginé le premier capteur photo incurvé

START-UP Le capteur incurvé se destine avant tout au milieu scientifique

Jennifer Mertens pour 20 Minutes

— 

Une startup française a imaginé le premier capteur photo incurvé
Une startup française a imaginé le premier capteur photo incurvé — Geeko

La start-up française Curve-One vient de dévoiler le tout premier capteur photo courbé au monde. Une prouesse de technologie élaborée en collaboration avec les chercheurs du CNRS d’Aix-Marseille Université et qui a demandé 7 ans de développement. Une technologie qui ne se destine pas prioritairement aux smartphones ni au grand public, mais bien au milieu scientifique.

La particularité du capteur est bien évidemment sa courbure. En l’état, cette dernière correspond parfaitement à la courbure du cerveau ce qui permettra aux chercheurs d’observer cet organe plus efficacement. Le capteur a d’ailleurs été développé dans ce cadre pour l’Institut de Neurosciences de la Timone.

La science, puis les smartphones ?

En dehors de cette utilisation bien précise, le capteur de Curve-One pourrait être utilisé dans d’autres domaines, notamment celui de l’astrophotographie, à savoir la photographie des objets célestes. Mais la start-up française souhaiterait également se rapprocher du marché des smartphones, bien que ce dernier ne fût pas son objectif premier.

Le fait est que la courbure du capteur permet d’améliorer des propriétés inhérentes aux capteurs traditionnels plats qui perdent en netteté dans les angles et affichent du grain en basse lumière. Utiliser des capteurs courbés permettrait donc de corriger cela, mais aussi d’autres aberrations optiques dont la déformation induite par les modèles grand-angle et ultra grand-angle.

Les spécialistes de la photographie tels que Nikon, Toshiba et Sony ont depuis longtemps cherché à corriger ces défauts, sans parvenir à commercialiser une solution viable, surtout pour des smartphones. Curve-One pourrait donc être la solution, mais la start-up devra encore batailler pour parvenir à adapter son capteur incurvé aux smartphones. La société française envisage en tout cas cette possibilité. Il lui faudra certainement plusieurs années pour y parvenir et se faire une place sur le marché des optiques pour smartphones.