Randstad : Le géant de l’intérim touché par une énorme cyberattaque

PIRATAGE Lors de cette cyberattaque, les hackers sont parvenus à subtiliser d'importantes bases de données avant de les rendre illisibles

20 Minutes avec agence

— 

Un hacker devant son écran. (Illustration)
Un hacker devant son écran. (Illustration) — Isopix / SIPA

La fin de l’année 2020 a été marquée par plusieurs cyberattaques de grande ampleur menées par Egregor, un groupe qui pratique le rançongiciel (la demande d’une rançon en échange des données volées). Ubisoft et Ouest France en ont notamment été victimes.

Cette fois, c’est le spécialiste mondial de l’intérim Randstad qui a subi une attaque d’Egregor, rapporte Le Parisien. Selon une enquête interne de l’entreprise néerlandaise, le groupe « a obtenu un accès illégal et non autorisé à notre système informatique mondial et à certaines données », précise un communiqué. L’activité aux Etats-Unis, en Pologne, Italie et France a été visée.

Des données déjà publiées sur Internet

Après avoir pénétré les serveurs et subtilité de nombreuses données, les hackers devraient demander une rançon. Toutefois, le groupe assure ne pas avoir reçu de telle demande pour l’instant. Le géant de l’intérim se veut rassurant en indiquant que cette attaque ne concerne « qu’un nombre limité de serveurs ».

Selon Randstad, « les données personnelles des employés, des entreprises clientes comme des personnes inscrites dans ses agences n’ont pas fuité à ce stade ». Les hackers ont d’ores et déjà publié une partie des données dérobées sur Internet, pour prouver que leur piratage avait été un succès et mettre la pression sur le groupe.