Une ceinture de chasteté connectée pouvait être bloquée à distance à cause d'une faille de sécurité

OOPS Cellmate, cet objet connecté qui donne au ou à la partenaire du porteur le contrôle de l’accès au corps de ce dernier, s’est vendu à plus de 40.000 exemplaires

20 Minutes avec agence

— 

Voilà à quoi ressemble une ceinture de chasteté.
Voilà à quoi ressemble une ceinture de chasteté. — WEBSTER/SIPA

Les créateurs de la ceinture de chasteté connectée Cellmate ont dû apporter un correctif à leur produit après qu’une faille de sécurité leur a été signalée. Cette dernière permettait de verrouiller l’objet à distance, rapporte la BBC.

Les experts en cybersécurité de Pen Test Partner ont repéré la vulnérabilité en mai dernier. L’appareil ne disposant pas de système d’ouverture manuelle, les porteurs couraient donc le risque de se retrouver prisonniers du dispositif. L’objet, porté près du corps, est composé en partie de plastique. L’utilisation d’outils pour se délivrer de la ceinture aurait donc été dangereuse.

Une vulnérabilité longtemps restée secrète

Le bug est désormais résolu grâce à une mise à jour de l’application associée à l’objet connecté. Pour les autres, l’entreprise chinoise Qiui, qui a conçu la ceinture, a donné un moyen de débloquer manuellement l’objet. Il faut accéder à la batterie et mettre celle-ci en contact avec deux des fils électriques au niveau du circuit imprimé.

Environ 40.000 exemplaires de Cellmate ont été vendus, estime Pen Test Partner. Le dispositif est vendu environ 160 euros. Il est présenté comme un sextoy donnant au partenaire du porteur de l’appareil le contrôle de l’accès à son corps. Le système repose sur une appli mobile reliée à un serveur de Qiui.

La faille permettait non seulement d’accéder au code confidentiel de chaque ceinture de chasteté mais aussi de connaître le nom de chaque utilisateur et sa localisation. Les experts ont longtemps hésité à révéler leur découverte, conscients que cela pouvait donner de mauvaises idées à des hackers. Cinq mois après avoir alerté Qiui, ils ont cependant décidé de rendre leur constat public.