Sony, LG, Samsung... Les téléviseurs sont-ils prêts pour les consoles PlayStation 5 et Xbox Series?

NEXT GEN Les consoles next gen embarquent les dernières technologies et connectiques. Encore faut-il avoir le téléviseur pour exploiter leur potentiel... Guide de survie en milieu télé

Vincent Julé

— 

Comment ça, je suis trop près de l'écran de la télé ? Je vois pas de quoi tu parles, je vois rien en fait
Comment ça, je suis trop près de l'écran de la télé ? Je vois pas de quoi tu parles, je vois rien en fait — LG
  • Les PlayStation 5 et Xbox Series sont des monstres de puissance et de technologie, avec la possibilité de proposer une image 4K 120 images par seconde ou 8K 60 i/s.
  • Mais les téléviseurs sont-ils prêts ? La nouvelle norme HDMI 2.1 fait-elle tout ?
  • Petit tour chez les propositions des constructeurs, en plein Black Friday.

Attention, cet article est inspiré de faits réels. Avec la récente sortie des consoles next gen, la question s’est forcément invitée chez les gamers et dans les salons, surtout en cette période de Black Friday et bientôt de Noël : est-ce que je change de téléviseur ? En effet, les PlayStation 5 et Xbox Series sont des monstres de puissance, embarquent les dernières avancées et connectiques, mais quel intérêt si votre téléviseur ne peut les exploiter ? Quel intérêt de jouer aux Spider-Man et Assassin's Creed sur un petit écran Full HD et donc sans le 4K, le HFR, le ray tracing ou le « waouh effect »… Ah, vous êtes paumé ? Nous l’étions aussi avant de jouer les aventuriers dans l’univers des téléviseurs et de passer en mode expert. Suivez le guide – non, pas un guide d’achat.

Le HDMI 2.1, le nerf de la guerre ?

Les fans de home cinéma – et les lecteurs de notre journaliste high-tech Christophe Sefrin – connaissent déjà le marché des téléviseurs, avec ses différentes technologies (LED, OLED, QLED) et ses nouvelles normes de qualité d’image ( HDR, HDR10, HDR 10+, Dolby Vision). Elles valent aussi pour le jeu vidéo, auxquelles s’ajoutent de nouveaux termes barbares comme le VRR, l’ALLM et surtout le HDMI 2.1, véritable nerf de la guerre des consoles next gen et futurs téléviseurs. Evolution du maintenant bien connu HDMI, « ce nouveau protocole, toujours en cours de construction, de finalisation, permet d’avoir une expérience gaming optimale », commente Frédéric Soares, responsable de la Formation Home Entertainement chez le constructeur LG France.

Tout pour le confort et le contrôle du gamer

« Le HDMI 2.1 doit répondre à plusieurs normes, détaille-t-il. Comme le High Frame Rate (HFR) jusqu’à 120 images par seconde en 4K, et 60 i/s en 8K, le Variable Refresh Rate (VRR), synchronisation de la fréquence d’affichage de l’écran avec celle de la carte graphique de la console pour éviter les "déchirures" d’images, ou l’Auto Low Latency Mode (ALLM), un principe de plug and play qui fait que la console est immédiatement reconnue, le mode "jeu" activé, l’input lag réduit… »

L’input lag est l’une des marottes des joueurs, il s’agit d’avoir le moins de retard à l’affichage possible, entre le moment où l’on appuie sur la manette et celui où l’action se produit à l’écran. Le consensus veut qu’au-dessous de 25 millisecondes, le joueur soit tranquille, mais les hardcore gamers, en ligne et/ou sur PC, veulent toujours descendre plus bas, pour garder un contrôle quasi absolu dans les jeux de tir ou de course. LG annonce ainsi un input lag de 13ms sur ces TV OLED, contre moins de 10ms, voire 5ms, pour les moniteurs PC.

Non, ce n'est pas un siège auto dans le salon, c'est juste mon canapé une place
Non, ce n'est pas un siège auto dans le salon, c'est juste mon canapé une place - LG

« Les téléviseurs actuels peuvent déjà faire tourner la majorité des jeux »

Pour Frédéric Soares de LG, les téléviseurs 2020 ne sont pas seulement prêts pour la PlayStation 5 et la Xbox Series X, ils sont même en avance. Du moins sur les jeux. « Une bonne partie des équipements peut d’ores et déjà supporter les images en 4K 60 i/s et HDR, et ainsi faire tourner la majorité des jeux. » Car le HDMI 2.1 vaut surtout pour les jeux en 4K 120 images par seconde, or ils sont encore peu nombreux : Call of Duty : Black Ops Cold War, Devil May Cry 5 Special Edition, Rainbow Six Siege, DIRT 5… Pour autant, les TV OLED 2020 de la marque coréenne embarquent tous des ports HDMI 2.1, leur cheval de bataille – la série CX- en tête, et sont « prêtes pour les 6-7 années à venir ». Soit une génération de consoles.

Sony prêt pour la PS5… ou presque

PlayStation oblige, Sony est également prêt… ou presque. Le constructeur japonais a mis en place dès cet été deux labels pour accompagner le joueur et potentiel acheteur. Le premier, « Perfect for PlayStation », concerne tous leurs écrans Android, 4K, HDR, explique Patrick Moncet, chef de produit TV chez Sony, « avec un input lag revu à la baisse, et par exemple mesuré à 10ms par Les Numériques pour l’entrée de game XH80, un mode jeu optimisé en collaboration avec PlayStation, et une partie des caractéristiques de l’HDMI 2.1 : détection de la console et passage en mode jeu automatiques, la télé s’allume avec la PlayStation, la télécommande contrôle la console… » Mais donc, pas de vrai HDMI 2.1 ? « Il s’agit d’un nouveau standard, précise Patrick Moncet. Les composants sont sur le marché depuis six mois, et les premiers téléviseurs équipés sont les plus haut de gamme, à destination des hardcore gamers. »

D’où un deuxième label, « Ready for PlayStation 5 », qui ne concerne pour l’instant que deux modèles, le XH90 et le ZH8, tous deux équipés de ports HDMI 2.1 et tout ce que ça implique. Sony fait donc le choix du LED pour ses premiers « Ready for PS5 », là où LG met en avant ses TV OLED, à travers par exemple un partenariat exclusif avec Xbox.

LED ou OLED, the eternal question

Samsung a depuis longtemps fait le choix du LED, avec sa technologie QLED, et offre aux gameurs plus de modèles compatibles HDMI 2.1. Si le LED n’atteint pas la « perfection » d’image de l’OLED, ses progrès et nouveaux noms (QLED chez Samsung, NanoCell chez LG) s’en rapprochent, à un moindre coût. A partir de 800€ pour un écran 55 pouces, contre 1500€ pour l’OLED, en cette période de Black Friday. La taille de l’écran, parlons-en. Si la folie des grandeurs gagne toujours le marché, et qu’il est difficile de trouver des téléviseurs à moins de 55'' de diagonale (140 cm quand même), des modèles plus petits mais très confortables commencent à sortir, comme le LG 48CX ou le Sony A9, bons candidats pour le salon familial ou la chambre de geek.

Et je remets le son !

Il semblait avoir disparu des caractéristiques techniques des téléviseurs et des tests des sites spécialisés, mais il est bien là et il est important. Qui ça ? Le son ! En effet, avec le passage aux écrans plats, le son n’était plus une priorité, voire une possibilité, pour les constructeurs, avec, pour conséquence, le développement des barres de son et des kits homme cinéma. Mais il est à noter que des dernières années, de vrais efforts ont été faits, avec différentes technologies : l’écran sonore chez Sony, la barre de son Bowers & Wilkins intégré chez Philips ou la démocratisation du Dolby Atmos… Pour le gaming, cela peut suffire, ou il sera toujours temps d’ajouter des enceintes Bluetooth d’appoint.

Si Sony, LG et Samsung sont considérés comme la sainte trinité des téléviseurs, il ne faut pas oublier les autres marques, à l’instar de Panasonic souvent salué pour ses OLED, Philips et son Ambilight ou Hisense et Xiaomi pour les premiers prix. Tout en gardant un œil sur la compatibilité HDMI 2.1. Le choix de la console, entre PS5 et Xbox Series, était finalement un jeu d’enfant à côté de celui du téléviseur, mais maintenant vous avez les armes. Nous, on est face au boss – et choix – final.

Et les vidéoprojecteurs ?

Si les vidéoprojecteurs sont avant tout destinés à l'expérience cinéma, ils peuvent être utilisés pour le jeu vidéo. Mais à quel point ? Pour Gregory, du blog Passion Home Cinéma, si aucun vidéoprojecteur n'est spécifique au gaming, ils gèrent : «la marque Optoma en focale classique peut pousser à 60 images par seconde en 4k et 120 voire même 240 en 1080p, avec un input lag de moins de 10 milisecondes». Pour le HDMI 2.1, seul le LG Cinebeam semble équipé, avec un unique port. Concernant les vidéoprojecteurs ultra courtes focales, très à la mode, «ils ne poussent pas jusqu'à 120 i/s, mais peuvent avoir un bon input lag, à l'instar du Epson EH-LS500 et ses 20ms».