Une ONG porte plainte contre Apple à cause d’un code de traçage sur les iPhone

JUSTICE L’ONG autrichienne NOYB reproche à la firme américaine d’utiliser un code sur ses smartphones permettant de tracer les utilisateurs au profit des annonceurs

20 Minutes avec agences

— 

Devant un Apple store. (illustration)
Devant un Apple store. (illustration) — Norikazu Tateishi/AP/SIPA

Une ONG autrichienne a annoncé ce lundi avoir porté plainte contre Apple en Allemagne et en Espagne. L’association de protection de la vie privée accuse la firme d’utiliser un code de traçage sur ses smartphones pour suivre le comportement des utilisateurs.

Ce code IDFA (« identifiant pour les annonceurs ») est utilisé par Apple « à l’insu de l’utilisateur ou sans son consentement », assure l’ONG NOYB (« None of your business »). Ce traqueur piste l’utilisateur dans sa navigation et fournit un code unique qui permet aux publicitaires de cibler ce code sans avoir accès à l’identité du propriétaire du téléphone.

Le code « devrait être supprimé », alerte l’ONG

« C’est une violation flagrante de la législation européenne sur la protection de la vie privée, a indiqué Stefano Rossetti, avocat chez NOYB. Alors qu’Apple a introduit des fonctions dans son navigateur pour bloquer les cookies, il place des codes similaires dans ses téléphones. »

Apple a récemment annoncé qu’il allait restreindre l’utilisation de l’IDFA. Mais ce code « ne devrait pas seulement être limité, mais aussi supprimé de façon permanente », insiste NOYB.

Parmi les fondateurs de l’ONG figure Max Schrems. En juillet 2019, une plainte déposée par le juriste autrichien contre Facebook avait conduit la Cour européenne à invalider un mécanisme de transfert de données personnelles de l’UE vers les Etats-Unis. En 2015, il avait déjà obtenu l’annulation d’un accord similaire entre Bruxelles et Washington.