Etats-Unis : Plusieurs hôpitaux visés par des cyberattaques

PIRATAGE Un spécialise en cybersécurité évoque « une attaque coordonnée » et « six hôpitaux touchés en une seule journée » aux Etats-Unis

20 Minutes avec agence

— 

Un hacker devant son écran. (Illustration)
Un hacker devant son écran. (Illustration) — Isopix / SIPA

Les autorités fédérales américaines ont alerté ce mercredi les hôpitaux d’une recrudescence de cyberattaques contre ce type d’établissement dans le pays. Face à la multiplication des rançongiciels introduits par les pirates dans les systèmes informatiques hospitaliers, le FBI a demandé aux directeurs de se préparer, rapporte Reuters.

Pas moins d’une douzaine d’attaques au ransomware lancées par des hackers d’Europe de l’Est ont récemment ciblé des hôpitaux des Etats-Unis. Des piratages ayant visé des établissements de santé des Etats de New York, de l’Oregon et de Californie ont ainsi été rendus publics cette semaine. Des spécialistes en cybercriminalité attribuent ces actions au groupe Wizard Spider, qui se fait également appeler UNC 1878.

« Une attaque coordonnée »

Dans une réunion téléphonique avec des administrateurs hospitaliers, des experts en informatique et des officiels de la sécurité intérieure, le FBI a partagé quelques recommandations. L’agence a notamment conseillé aux dirigeants des hôpitaux de limiter l’utilisation par leurs employés de comptes e-mail personnels. Les réseaux doivent aussi être déconnectés d’Internet lorsque c’est possible. Les responsables des établissements ont par ailleurs intérêt à vérifier que la sauvegarde de leurs données est activée et efficace. En cas d’attaque, l’accès aux informations est en effet bloqué par le rançongiciel. Le fonctionnement des hôpitaux s’en trouve complètement déréglé, avec des risques mortels à la clé.

Le spécialiste en cybersécurité Allan Liska évoque « une attaque coordonnée » et « six hôpitaux touchés en une journée ». Le FBI a indiqué que lors de ces récentes attaques, les hackers avaient utilisé les ransomwares Ryuk et Trackbot malgré de récentes mesures prises par Microsoft pour rendre ce dernier virus inopérant. Au cours des trois derniers mois, le nombre de cyberattaques par rançongiciel aux Etats-Unis a augmenté de 50 %, selon l’entreprise spécialisée Check Point.