Le logiciel Mobilizon propose une alternative à Facebook pour créer des événements

OUTIL Le logiciel libre permet notamment de gérer plusieurs profils avec un seul compte

20 Minutes avec agence

— 

Contrairement à Facebook, Mobilizon est un outil libre (illustration).
Contrairement à Facebook, Mobilizon est un outil libre (illustration). — SUPERSTOCK/SIPA

Proposer une alternative à Facebook. C’est l’objectif de Mobilizon, un nouvel outil permettant de créer et gérer des événements publics indépendamment des Gafam. Une première version a été mise en ligne fin octobre par Framasoft, l’association française qui l’a créée, rapporte Presse-Citron.

En pratique, Mobilizon est une plateforme de mobilisation où les participants peuvent publier et rechercher des événements, mais aussi rejoindre des groupes. Pour cela, il suffit de posséder une adresse e-mail. Le logiciel offre aussi un espace de discussion et permet la diffusion de contenus externes ou encore de billets de blog.

Une alternative éthique à Facebook

Il est même possible de gérer plusieurs profils avec un seul compte. « Cela vous permettra, par exemple, de réserver un profil pour vous inscrire aux anniversaires familiaux et un autre pour des conférences liées au travail », souligne Framasoft sur son blog.

Avec Mobilizon, l’association a voulu mettre en place un outil « plus sain pour Internet » que ceux proposés par Facebook, Meetup ou encore Eventbrite. Selon ses créateurs, qui ont mis deux ans à l’élaborer, il empêche l’exploitation des données personnelles et la « monopolisation ».

Un service plus qu’un passe-temps

En effet, son réseau est décentralisé et plusieurs sites Web proposent déjà de l’héberger. Mobilizon est d’ailleurs un logiciel libre, ce qui signifie que son code source est public. Les développeurs peuvent donc le faire évoluer à leur guise.

Framasoft met par ailleurs en garde ceux qui le considèrent comme un nouveau réseau social. Le collectif définit la plateforme comme un « service » et non pas comme « un passe-temps où l’on peut scroller à l’infini ».