Coronavirus : Quels sont les comptes Twitter « super diffuseurs » de fausses informations en France ?

DESINFORMATION L’organisation NewsGuard a listé les comptes Twitter aux audiences les plus élevées qui ont véhiculé des fake news durant la crise sanitaire

Hakima Bounemoura

— 

Illustration Twitter.
Illustration Twitter. — Budrul Chukrut / SOPA Images/Sip/SIPA
  • Les fake news concernant le coronavirus ont littéralement explosé ces dernières semaines sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter.
  • « Des fausses informations passées à travers les mailles du filet malgré les efforts entrepris par Twitter qui épingle davantage les contenus relayant des infox », explique Chine Labbé de NewsGuard, une organisation spécialisée dans le pre-bunking.
  • 20 Minutes a listé les principaux comptes pourvoyeurs d’infox durant cette pandémie, sur la base du dernier rapport édité par NewsGuard.

« Boire de l’alcool protège contre le coronavirus », « s’exposer au soleil ou à la chaleur permet de faire disparaître la maladie », « le Covid-19 a été créé en laboratoire »…. Les fake news concernant le coronavirus ont littéralement explosé ces dernières semaines sur les réseaux sociaux, notamment sur Twitter. « On a constaté un volume sans précédent de fausses informations autour du Covid-19, qui illustre la viralité de la désinformation en temps de crise », a confirmé à 20 Minutes la chercheuse Camille François, spécialisé dans la lutte contre les campagnes de désinformation.

L’organisation NewsGuard, qui a développé une extension de navigateur Internet qui permet d’analyser la fiabilité des sources d’information [pre-bunking], a également constaté dans son dernier rapport « une flambée des théories du complot et des fausses informations entre janvier et avril », soit près de 122 % d’engagement en plus sur les réseaux sociaux. « Des fake news passées à travers les mailles du filet malgré les efforts entrepris par Twitter qui épingle davantage les contenus relayant des infox », explique à 20 Minutes Chine Labbé, rédactrice en chef Europe de NewsGuard.

« Nous avons identifié 16 comptes Twitter en France (7), en Italie (5) et en Allemagne (4) qui sont considérés comme de « supers propagateurs » de fausses informations sur le coronavirus. Combinés, ces comptes atteignent environ 616.600 followers qui, évidemment, propagent à grande échelle ces fausses informations via leurs propres comptes », détaille Chine Labbé.

Le compte Twitter de l’essayiste d’extrême droite Alain Soral, qui a été condamné à plusieurs reprises pour injures antisémites et négationnisme, est suivi par 61.400 followers. « Le 5 mai, il a propagé par exemple une fake news sur l’ancien patron de Microsoft Bill Gates et les recherches de vaccins contre le « couillonavirus » avec un lien vers une vidéo YouTube publiée sur EgaliteEtReconciliation.fr », explique NewsGuard. « Cette pandémie mondiale de Covid-19 a un intérêt déjà immédiat, c’est d’être le spot publicitaire de la vaccination mondiale que nous propose Monsieur Bill Gates », déclare Alain Soral dans cette vidéo.

Le compte du catcheur professionnel français Tom La Ruffa, alias Sylvester Lefort sur le ring, qui tweete en anglais et en français et partage des vidéos de catch et des commentaires sur l’actualité, notamment sur les effets présumés sur la santé de la technologie 5G, est suivi par 43.500 personnes. Le catcheur a partagé, le 6 mai, un extrait vidéo du documentaire Plandemic, « truffé de fausses allégations sur la pandémie de coronavirus, notamment l’allégation selon laquelle le virus a été manipulé, ou encore celle selon laquelle le vaccin contre la grippe augmenterait les chances de l’attraper », explique Chine Labbé.

Le compte Twitter de l’auteur et blogueur Pierre Jovanovic, qui retweete principalement des actualités sur le gouvernement français, et des articles provenant de sites jugés peu fiables, est suivi par plus de 39.000 followers. Dans un tweet du 16 avril, « il suggère que le co-fondateur de Microsoft, Bill Gates, pourrait être « le seul manipulateur de ce virus », étant donné qu’il « veut moins de gens sur terre », détaille la rédactrice en chef Europe de NewsGuard. Le tweet inclut une photo d’un numéro de 1997 du magazine George dans lequel figure une interview de Bill Gates, et une citation qui lui est attribuée selon laquelle il aurait dit qu’une « planète surpeuplée » serait « étouffée jusqu’à l’extinction par un virus attaquant les poumons ».

Le compte Twitter du site d’extrême droite EgaliteEtReconciliation.fr qui publie très souvent de fausses allégations et des théories du complot (son fondateur est Alain Soral), est suivi par plus de 33.000 abonnés. Dans un tweet du 19 avril, par exemple, « un lien vers un article publié sur EgaliteEtReconciliation.fr affirme que la Vitamine C peut « prévenir » le coronavirus. L’article renvoie vers de la vitamine C en vente sur le site de commerce en ligne de produits bios Au Bon Sens, qui appartient à une société détenue en majorité par Alain Soral », décrypte Chine Labbé.

Ce compte Twitter créé en 2017 qui se décrit comme le « média des résistances à la mondialisation malheureuse », est suivi par plus de 29.000 abonnés. Dans un tweet du 27 avril, le compte affirme à tort que le Prix Nobel japonais Honjo Tasuku a déclaré ne pas croire que le coronavirus était un virus naturel. Des propos démentis par le scientifique japonais, comme 20 Minutes l’a démontré dans un article de la rubrique Fake Off.

Le compte Twitter du site conspirationniste LeLibrePenseur.org et du youtubeur franco-algérien Salim Laïbi, qui est basé à Marseille, et se présente comme un « chirurgien-dentiste, lanceur d’alerte, éditeur et écrivain », a été créé en 2011, et partage régulièrement de fausses informations sur d’autres sujets, notamment les vaccins. Dans un tweet du 17 avril, il a notamment publié un lien vers un article de LeLibrePenseur.org sur les déclarations du Prix Nobel français Luc Montagnier selon lesquelles le coronavirus contient des insertions de VIH, ce qui suggère qu’il a été créé artificiellement, détaille NewsGuard.

  • Médecin identitaire @Reveident (23.500 abonnés)

Le compte Twitter de ce médecin généraliste basé à Poitiers, qui indique dans sa biographie croire « que chaque peuple a le droit à son identité » et qui soutient Eric Zemmour, compte plus de 23.000 followers. NewsGuard a notamment relevé un tweet du 18 avril qui renvoie vers un lien d’un article provenant du site anti-islam RiposteLaique.com, qui affirme à tort que le virus est « originaire d’un labo militaire américain » et qu’« il est bien une arme de destruction biologique ».

20 secondes de contexte

Pour être retenus comme « supers diffuseurs », les comptes Twitter devaient remplir trois critères simples : « avoir de larges audiences, avec plus de 20.000 followers sur Twitter, et avoir publié ou partagé des contenus clairement faux sur le virus et être toujours actifs au 20 mai 2020 », détaille NewsGuard. Chacun des comptes mis en cause a été contacté par l’organisation.