Tesla décide de supprimer l’Autopilot d’un de ses modèles acheté d’occasion

VOITURE AUTONOME Le premier propriétaire de cette Model S de 2017 l’a cédée à un revendeur professionnel qui l’a revendue à un autre acquéreur, convaincu qu’elle était équipée des options de conduite autonome

20 Minutes avec agence

— 

L'intérieur d'une Tesla Model X.
L'intérieur d'une Tesla Model X. — Rafael Ben-Ari/NEWSCOM/SIPA

Tesla a désactivé à distance la version avancée de l’Autopilot et le dispositif de conduite totalement autonome sur une Model S d’occasion, aux États-Unis, rapporte le site Jalopnik. Le premier propriétaire du véhicule électrique, fabriqué en 2017, l’avait cédé à un revendeur professionnel en novembre 2019. Au moment de cette transaction, qui s’est déroulée pendant des enchères organisées par la marque d’Elon Musk, la voiture était présentée comme étant équipée des deux options et avait une valeur avoisinant 7.300 euros.

La situation a cependant changé lorsque le propriétaire actuel de la Model S en a fait l’acquisition, en décembre dernier. Tesla a procédé à un audit du logiciel de la voiture en novembre 2019 et a supprimé les deux options. La mise à jour du système en décembre a donc entraîné leur disparition.

Configuré à tort avec l’Autopilot

Avant le téléchargement de la dernière version du logiciel, le tableau de bord du véhicule affichait bien que les deux options étaient activées. Le revendeur professionnel était donc de bonne foi quand il a cédé la Tesla d’occasion. L’acheteur a quant à lui choisi cette voiture et accepté de payer le prix demandé, pensant bénéficier des fonctionnalités facultatives.

Il a depuis demandé des explications à la marque automobile. « Tesla a récemment repéré des cas de clients bénéficiant d’une configuration avec Autopilot qu’ils n’avaient pas payée », a répondu le constructeur. « Depuis, un audit a été mené pour corriger ces situations. Votre véhicule fait partie de ceux qui ont été configurés à tort avec l’Autopilot », a-t-il ajouté.

Tesla « présente ses excuses pour la confusion » et a proposé à l’acheteur de faire l’acquisition des options. Celui-ci a refusé, expliquant que les documents officiels rédigés par Tesla lors de la première vente aux enchères stipulent bien que la Model S est équipée des deux options.