VIDEO. On a testé le Cosmo Ride, un feu stop qui protège les cyclistes des automobilistes

OBJETS CONNECTES Avec le Cosmo Ride, la start-up française Cosmo Connected lance son feu intelligent pour permettre aux cyclistes de mieux se signaler aux automobilistes

Christophe Séfrin

— 

Le Cosmo Ride prend la forme d'un feu Stop avec clignotants qui permet aux cyclistes de se signaler aux automobilistes.
Le Cosmo Ride prend la forme d'un feu Stop avec clignotants qui permet aux cyclistes de se signaler aux automobilistes. — COSMO CONNECTED
  • La start-up française Cosmo Connected lance son Cosmo Ride à destination des cyclistes et utilisateurs de trottinettes.
  • Vendu 69 euros, ce feu à accrocher à n’importe quel casque de protection fonctionne avec et une télécommande Bluetooth pour déclencher un système de clignotants.
  • Appairé avec un smartphone, le Cosmo Ride donne également l’alerte en cas de chute ou d’accident.

Vues du bitume, les dernières grèves auront au moins eu un avantage : remettre des gens en selle, voire convertir de nouveaux utilisateurs à la petite reine. Problème : alors que la mairie de Paris comptabilisait 180.000 cyclistes à la mi-décembre contre 100.000 en novembre, le nombre d’accidents de vélos (et de trottinettes) a lui aussi progressé. Gilet réfléchissant, casque, gants, voire masque antipollution sont des accessoires plus que jamais nécessaires pour protéger les cyclistes. On peut désormais leur ajouter le Cosmo Ride.

Développé par la start-up française Cosmo Connected, Cosmo Ride veut rendre plus visible le cycliste des automobilistes. Il se compose d’un feu à accrocher sur un casque, d’une télécommande Bluetooth à greffer sur le guidon de son deux-roues et d’une application.

Le Cosmo Ride se compose d'un feu et d'une télécommande Bluetooth.
Le Cosmo Ride se compose d'un feu et d'une télécommande Bluetooth. - COSMO CONNECTED

L’attelage qui revient à 69 euros se met en œuvre assez facilement. Une fois rechargés en USB, le feu et sa télécommande s’accrochent facilement à leur support respectif. Pour le feu, Cosmo Connected fournit une accroche avec scotch double face qui peut épouser à peu près tout type de casque. Pour la télécommande, deux accroches élastiques permettent de river solidement l’accessoire au guidon. Une dizaine de minutes nous ont été nécessaires pour effectuer ces opérations. Reste à chausser sa monture.

Un feu Stop automatisé

Intégrant un accéléromètre trois axes (pour détecter les variations de vitesses) et un gyromètre trois axes (pour mesurer les vitesses angulaires), le feu du Cosmo Ride est également composé de 96 ampoules micro LED (48 rouges et 48 oranges). Lorsqu’il détecte une décélération, il s’allume rouge, comme un classique feu stop de voiture, puis s’éteint. Après avoir été surpris, le véhicule qui nous suivait lors de notre test nous a confirmé son parfait fonctionnement. Son conducteur nous a même indiqué que cela l’avait incité à accroître sa distance de sécurité avec notre vélo…

Le feu détecte les décélérations et s'allume en rouge.
Le feu détecte les décélérations et s'allume en rouge. - COSMO CONNECTED

La télécommande, elle, intègre trois boutons. Il y en a d’abord deux pour activer les clignotants jaunes de part et d’autre du feu. Il y a ensuite un second bouton pour que le feu s’allume en rouge pâle (feu de position), ou en rouge vif clignotant (en cas de chute). Le bouton central sert à allumer le feu en rouge (feu de position) ou à le faire clignoter pour signaler un accident. Là, encore, aucun problème lors de nos essais : la télécommande et le feu sont parfaitement synchronisés. La latence entre le moment où l’on appuie sur un bouton et la réaction du feu est quasi inexistante.

Une visibilité à améliorer en plein soleil

On regrette cependant un petit manque de visibilité des témoins lumineux de la télécommande en plein soleil. Lorsque l’on active une des flèches pour tourner, le voyant blanc qui la surmonte clignote, mais on ne le voit pas suffisamment. Sans compter qu’il faut interrompre le clignotant une fois que l’on a tourné à l’aide d’un nouvel appui. Faute de visibilité nécessaire, il nous est arrivé de nous prendre les pédaliers dans le tapis, ne sachant plus trop si notre feu clignotait ou pas au sortir d’un virage.

La télécommande Bluetooth se fixe simplement au guidon.
La télécommande Bluetooth se fixe simplement au guidon. - COSMO CONNECTED

Attention aussi : fort de notre nouvel équipement, il nous est arrivé d’instinctivement ne plus tendre notre bras pour tourner (nous reposant sans doute sur une confiance sans borne dans nos clignotants !). Réflexion faite : associer clignotant et bras tendu ne peut qu’ajouter à la sécurité du cycliste ! Par contre, l’utilisateur d’une trottinette pourra, lui, conserver ses deux mains sur son guidon après avoir actionné son clignotant (étant entendu que conduire une trottinette d’une main est pour le moins casse-gueule).

Globalement, l’usage du Cosmo Ride reste plutôt sécurisant. Ce sentiment est accru la nuit où la visibilité du feu est vraiment maximale. Impossible pour les voitures qui nous suivent de ne pas nous voir !

Une application qui alerte les secours

Mais le Cosmo Ride va plus loin. Son application avec cartographie intégrée se double d’une télécommande tactile que l’on peut substituer à la télécommande physique. Cela suppose d’avoir son smartphone rivé sur un adaptateur pour guidon (non fourni, vendu 10 euros environ selon les modèles). Selon nous, cette fonction est moins pertinente. Pas sûr non plus qu’il soit très prudent de déclencher les clignotants depuis l’écran de son smartphone.

En cas d'accident, une alerte est adressé à un proche avec localisation de la victime potentielle.
En cas d'accident, une alerte est adressé à un proche avec localisation de la victime potentielle. - CAPTURES

Par contre, le double système de tracking et d’alerte mis au point par Cosmo Connected a son utilité. Il est ainsi possible de définir dans l’application jusqu’à trois anges gardiens en saisissant leur nom et leur numéro de téléphone. Lorsque l’on s’apprête à monter en selle, il suffit de lancer l’application pour pouvoir partager notre trajet avec ces bonnes âmes. Ainsi, les personnes choisies recevront-elles une notification les invitant à suivre en direct sur une carte notre progression. Cela peut-être rassurant pour la famille… (ou pour un employeur qui voit que son employé est bien en chemin pour se rendre au travail !).

Un SOS envoyé automatiquement en cas de chute

Autre « service », encore plus précieux celui-là : l’accéléromètre du Cosmo Ride peut instantanément détecter une chute. Dès lors, le feu se met en mode Warning (Rouge clignotant) et l’application nous invite à contacter le 112. Si l’on ne le fait pas (signe d’une éventuellement impossibilité d’utiliser son smartphone), les contacts prédéfinis sont alertés par SMS au bout de 90 secondes. Ils reçoivent ainsi un message avec coordonnées GPS de la « victime » via Google Maps. Un simple appui sur « Itinéraire » les conduira jusqu’au lieu de l’accident. Nous avons ainsi simulé un accident en faisant tomber notre casque lesté du Cosmo Ride au sol. L’enchaînement des actions décrites ci-dessus s’est déroulé exactement comme prévu.

En cas de chute ou d'accident, le feu déclenche automatique des alertes par SMS.
En cas de chute ou d'accident, le feu déclenche automatique des alertes par SMS. - CHRISTOPHE SEFRIN/20 MINUTES

Sinon quelques petites questions d’ergonomie à améliorer, le Cosmo Ride semble voué à un bel avenir, notamment dans nos villes qui se veulent de plus en plus cyclables. On attend que son application s’améliore encore pour devenir une vraie application de guidage, tenant notamment compte des voies et pistes cyclables. Et l’on se prend à rêver qu’une fois une destination saisie, l’application déclenchera, seule, grâce à la géolocalisation, les clignotants du Cosmo Ride…