Smartphones, ordinateurs, tablettes : L’UE veut un port de recharge standard pour tous les appareils

LÉGISLATION L'Union européenne pourrait bientôt contraindre les constructeurs de smartphones à adopter l'USB-C ou le rechargement sans fil

20 Minutes avec agence

— 

Un port USB.
Un port USB. — 20 MINUTES

Micro-USB, USB-C ou lightning d’Apple : de quel type de câble avez-vous besoin pour recharger votre smartphone ? Cette absence d’harmonisation commence à poser problème. Des débats à ce sujet ont eu lieu au Parlement européen à Strasbourg ce lundi, rapporte 01.net.

L’Union Européenne envisage en effet des « mesures contraignantes » pour obliger les industriels à commercialiser un chargeur unique. Auparavant, l’UE « encourageait » simplement les entreprises tech à s’entendre sur une norme. Mais rien n’a été fait, et les eurodéputés estiment que cette absence d’harmonisation a un impact écologique.

Apple met en garde

Les anciens chargeurs génèrent 51.000 tonnes de déchets électroniques par an. Pour mettre fin à ce gaspillage, le vice-président de la Commission européenne Maroš Šefčovič préconise de choisir entre l’USB-C et la recharge sans fil. De nombreux constructeurs se sont déjà mis d’accord pour adopter cette norme. Même Apple, qui défend sa connectique lightning, a installé ce port sur certains de ses appareils (Macbook Pro, iPad Pro).

Mais la firme à la pomme, qui avait déjà vendu un milliard d’appareils avec une connectique lightning, a prévenu l’UE en 2019. « Nous voulons nous assurer que toute nouvelle législation n’entraînera pas l’expédition de câbles inutiles ou d’adaptateurs externes avec chaque appareil, ou rendre obsolètes les appareils et accessoires » déjà vendus, a indiqué Apple. « Cela pourrait se traduire par un volume sans précédent de déchets électroniques. »

Un vote planifié « ultérieurement »

De son côté, le Conseil américain de l’Information sur l’industrie technologique (ITI) avait déclaré à la Commission européenne qu’il était « en total accord avec cette démarche européenne qui promeut l’interopérabilité et vise à diminuer les e-déchets ». Mais promotion ne veut pas dire contrainte et aucune obligation n’a jamais été édictée.

Difficile de prédire quand pourrait avoir lieu un vote prenant la décision d’un port unique pour les smartphones. C’est lors d’une session plénière « ultérieure » que les eurodéputés devront se prononcer. Aucun autre détail n’a filtré.