CES de Las Vegas 2020 : Une « patate connectée » imaginée par un Français a son propre stand au salon tech

LÉGUME 2.0 Dénonciation d'un système ou projet high-tech déroutant, POTATO et son créateur suscitent de nombreux commentaires à Las Vegas

20 Minutes avec agence

— 

Une pomme de terre (illustration).
Une pomme de terre (illustration). — Jacqueline Dormer/AP/SIPA

Canular ou pas ? Nicolas Baldeck a affirmé ce jeudi sur Twitter que POTATO, sa « patate connectée » présentée au CES 2020 est « un objet technologique tout à fait sérieux ». Le Français a présenté au salon de Las Vegas ce qu’il décrit lui-même comme « une des innovations les plus disruptives » du moment.

« J’ai un vrai produit : une carte électronique qui se plante dans la patate », assure Nicolas Baldeck à BFMTV. « Elle prend son électricité dans la patate (comme une pile citron), et connecte la patate au téléphone, en Bluetooth. » Il met aussi en avant une appli santé et un système d’assistant vocal couplés à la pomme de terre connectée. Le tout est disponible pour 31 euros via le site de financement participatif Indiegogo.

Une critique du monde de la tech ?

La livraison de l’objet est promise pour mai 2020. En attendant, le développeur promeut sa patate au salon de Las Vegas. Les visiteurs sont nombreux autour de son stand à venir découvrir POTATO. Un énorme doute plane cependant sur le sérieux de sa démarche, qui lui a coûté 4.000 dollars au total, voyage et hébergement compris.

Les propos de l’ingénieur trahissent en effet une volonté de tourner en ridicule le salon américain et l’enthousiasme aussi rapide qu’intense des acteurs de la tech pour des projets parfois farfelus. L’intéressé continue tout de même de jurer le contraire, précisant même que la patate est « à même de recourir à la fois à l’intelligence artificielle et au cloud ».