SpaceX est sur le point d’envoyer 60 nouveaux satellites dans l’espace pour développer le réseau Internet mondial

STARLINK L’objectif de cette mission est d’offrir une meilleure couverture dans les zones les plus reculées du monde

20 Minutes avec agence
— 
Un microsatellite du projet Starlink de SpaceX, déployé le 11 novembre 2019.
Un microsatellite du projet Starlink de SpaceX, déployé le 11 novembre 2019. — SPACEX

Dans la nuit de ce lundi à mardi, 60 nouveaux satellites vont être lancés par la société SpaceX dans le cadre du programme Starlink, rapporte Numerama. L’objectif affiché est de permettre à certains coins reculés du monde d’avoir accès à Internet d’ici 2020, grâce à la mise sur orbite d’environ 7.000 appareils.

Au mois de mai dernier, SpaceX avait déjà procédé au lancement d’une première grappe d’une soixantaine de satellites Starlink, puis une deuxième au mois de novembre. Prochainement, plusieurs dizaines d’entre eux devraient encore être envoyés dans le cadre de cette mission, dont la commercialisation est annoncée pour 2020.


Des lanceurs réutilisables

Pour réaliser le lancement des 60 satellites depuis la base de Cap Canaveral (Etats-Unis), SpaceX va employer une fusée dont le premier étage a déjà servi trois fois sur d’autres missions. À la suite de la mise sur orbite, l’entreprise souhaite de nouveau récupérer non seulement ce premier étage mais aussi la moitié de la coiffe qui servait à protéger les appareils pendant le vol atmosphérique.

Il s’agit là de toute la stratégie de SpaceX, qui souhaite rendre son activité rentable en déployant ces lanceurs réutilisables. Ce mardi 7 janvier, la mission devrait avoir lieu vers 3 h du matin, heure française.