#DelevoyeGate... Jean-Paul Delevoye épinglé sur les réseaux sociaux pour «ses activités parallèles»

TRANSPARENCE La liste des « activités parallèles » non déclarées du « monsieur retraites » du gouvernement continue de s’allonger et fait vivement réagir les internautes 

H. B.

— 

Jean-Paul Delevoye, le haut commissaire à la réforme des retraites, le 10 décembre 2019 à l'Assemblée nationale.
Jean-Paul Delevoye, le haut commissaire à la réforme des retraites, le 10 décembre 2019 à l'Assemblée nationale. — DOMINIQUE FAGET / AFP

Après le #HomardGate, le #DelevoyeGate ? Rien ne va plus pour Jean-Paul Delevoye, le « Monsieur retraites » du gouvernement. Alors que la mobilisation contre le projet de réforme bat son plein, le haut-commissaire aux retraites est de nouveau épinglé sur « ses activités parallèles » non déclarées. Les hashtags #DelevoyeGate et #DelevoyeDemission se sont même classés ce samedi matin dans le top 5 des trending topics sur Twitter, c’est à dire les sujets les plus commentés sur le réseau social.

Selon des informations dévoilées ce vendredi, Jean-Paul Delevoye n’a pas seulement omis de déclarer à la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) sa fonction d'administrateur bénévole à l'Ifpass (un institut de formation de l'assurance) et sa fonction de président du think thank Parallaxe. Il aurait également oublié de déclarer qu’il siégeait bénévolement depuis 2016 au conseil d’administration de la Fondation SNCF, et qu’il présidait l’Observatoire régional de la commande publique des Hauts-de-France.

« Le foutage de gueule dans toute sa splendeur… »

Pour certains internautes, qui réclament aujourd’hui sa démission, « c’en est trop ». « Le foutage de gueule dans toute sa splendeur… », « Tellement pathétique », ou encore « Rends l’argent et assis toi sur ton rapport ! », ont ainsi tweeté certains internautes.

D’autres ont préféré prendre cette affaire avec un peu d’humour. « Delevoye ? Ah oui il travaille ici mais pas tous les jours, il file un coup de main de temps en temps, il cumule les jobs miskine », ou encore « Il faut comprendre Delevoye, il a tellement eu peur de pas avoir assez de points pour sa retraite qu’il a cumulé… », peut-on aussi lire sur Twitter.

Jean-Paul Delevoye n’a pas exclu de démissionner

À dix jours de Noël, et alors que la grève perdure dans toute la France, la question du maintien de Jean-Paul Delevoye dans ses fonctions de Haut-commissaire se pose sérieusement. Le Premier ministre Édouard Philippe a déclaré ce samedi que « la bonne foi de Jean-Paul Delevoye est totale ». Selon le chef du gouvernement, « il s’en est expliqué. Quand il a eu la certitude que quelque chose dans sa déclaration n’allait pas, il a à la fois démissionné des mandats pour lesquels il n’était pas rémunéré, et s’est engagé à rembourser immédiatement les sommes en question ».

Jean-Paul Delevoye n'a pas exclu de démissionner pour préserver la réforme des retraites dont il est l’artisan et qui est contestée de toutes parts. « Ce n’est pas à moi de juger mais si j’estimais, à un moment, que je suis devenu un sujet de fragilité, j’en tirerais les conséquences », a-t-il déclaré vendredi à Libération.